Stela Moraru-Pavel, Mihaela-Victoria Munteanu, Olivia-Maria Marcov iunie 2009, USH, Drept

Stela Moraru-Pavel, Mihaela-Victoria Munteanu, Olivia-Maria Marcov iunie 2009, USH, Drept

Petrutu Crãciunas anii 1976 la Marea Mediterana Algeria

Petrutu Crãciunas anii 1976 la Marea Mediterana Algeria

Clasa 9-12 V 1982-1986 in 7 iulie 2006 liceul N Balcescu Bucuresti, Romania

Clasa 9-12 V 1982-1986 in 7 iulie 2006 liceul N Balcescu Bucuresti, Romania

Clasa 12 V Colegiul National Sf Sava promotia 1986

Clasa 12 V Colegiul National Sf Sava promotia 1986

Jésus-Christ, Jezu Ufam Tobie, Isuse mã încred in tine

Jésus-Christ, Jezu Ufam Tobie, Isuse mã încred in tine

Iulia Motoc Bucharest Romania CEDO

Iulia Motoc Bucharest Romania CEDO

Iulia Motoc Patriarhie, Turnul Clopotnita din 1698, 8 septembrie 2013

Iulia Motoc Patriarhie, Turnul Clopotnita din 1698, 8 septembrie 2013

Petrutu, prietenul meu din copilaria, Aurora si Tutzu (Petru) Craciunas parintii lui (Algeria)

Petrutu, prietenul meu din copilaria, Aurora si Tutzu (Petru) Craciunas parintii lui (Algeria)

Sr Dominique, Renée, Olivia, Corina R., Anca, Victoria si Iudit (Ungaria), Ruxandra, Monica ...

Sr Dominique, Renée, Olivia, Corina R., Anca, Victoria si Iudit (Ungaria), Ruxandra, Monica ...

Petrutu Crãciunas si Stephanie White Mountain

Petrutu Crãciunas si Stephanie White Mountain

Sr. Georges, Renée, Marie-Lucie, Suzanne, Octavie, Dominique, RDC Constantine

Sr. Georges, Renée, Marie-Lucie, Suzanne, Octavie, Dominique, RDC Constantine

Olivia Maria Marcov si Corina Resl Scoala Catolica Doctrina Crestina Constantine

Olivia Maria Marcov si Corina Resl Scoala Catolica Doctrina Crestina Constantine

Scoala Catolica Doctrina Crestina Constantine Algeria 1972 1976

Scoala Catolica Doctrina Crestina Constantine Algeria 1972 1976

Mihai Miriunis, Laura Simion, Mihai-Ionut Taciu colegii mei de facultate

Mihai Miriunis, Laura Simion, Mihai-Ionut Taciu colegii mei de facultate

Peter-Jacob Hehn Petrutu's friend Canada

Peter-Jacob Hehn Petrutu's friend Canada

Prof.dr.Dorel Zugravescu, ing.J.-B.Deloly, Olivia Maria Marcov, prof.dr.Ieronim Mihaila

Prof.dr.Dorel Zugravescu, ing.J.-B.Deloly, Olivia Maria Marcov, prof.dr.Ieronim Mihaila

Iulia Motoc 15 august 2013

Iulia Motoc 15 august 2013

Laura Simion, colega mea de la Drept, USH, Bucharest

Laura Simion, colega mea de la Drept, USH, Bucharest

Prof.dr.NIcolae Marcov ( father ) si prof.Udriste

Prof.dr.NIcolae Marcov ( father ) si prof.Udriste

Prof.dr.Florin Munteanu si Leon Zagrean

Prof.dr.Florin Munteanu si Leon Zagrean

Prof.dr.Ieronim Mihaila, ing.J.-B.Deloly AIRAMA, Olivia Marcov

Prof.dr.Ieronim Mihaila, ing.J.-B.Deloly AIRAMA, Olivia Marcov

Jesus-Christ

Jesus-Christ

Tatal meu Nicolae Marcov, Revedere colegi liceu Gh.Sincai, promotia 1959, in 31/oct./2013

Tatal meu Nicolae Marcov, Revedere colegi liceu Gh.Sincai, promotia 1959, in 31/oct./2013

Olivia Maria N. Marcov, august 2006, Bucuresti

Olivia Maria N. Marcov, august 2006, Bucuresti

Sorin Tilie, Silviu Marcov, Olivia Maria Marcov, septembrie 2003 Bucuresti

Sorin Tilie, Silviu Marcov, Olivia Maria Marcov, septembrie 2003 Bucuresti

Olivia Maria Marcov, Alexandra Georgescu, Adrian Pafa, Bianca Eftimie, aug.2009, Bucharest

Olivia Maria Marcov, Alexandra Georgescu, Adrian Pafa, Bianca Eftimie, aug.2009, Bucharest

Stéphanie Crãciunas Peter Hehn and Stéphanie's cousin, Canada

Stéphanie Crãciunas Peter Hehn and Stéphanie's cousin, Canada

Maica Domnului cu pruncul, Rugaciune la aprinderea candelei

Maica Domnului cu pruncul, Rugaciune la aprinderea candelei

Mission to Magadan Sister Miriam praying the rosary June 24 2014

Mission to Magadan Sister Miriam praying the rosary June 24 2014

The Catholic Parish of the Sacred Heart of Jesus, Constantine Algeria 1972 1976

The Catholic Parish of the Sacred Heart of Jesus, Constantine Algeria 1972 1976

Laura Adriana Bucharest Romania July 2009

Laura Adriana Bucharest Romania July  2009

Olivia Maria Marcov December 2007 Bucharest Romania Cristi s Birthday

Olivia Maria Marcov December 2007 Bucharest Romania Cristi s Birthday

Olivia Maria Marcov si Laura Gabriela Cristea in Aparatorii Patriei anul IV 2008 2009

Olivia Maria Marcov si Laura Gabriela Cristea in Aparatorii Patriei anul IV 2008 2009

Fr Michael Shields Bronislava s gulag number Anchorage USA 2014

Fr Michael Shields Bronislava s gulag number Anchorage USA 2014

Liliana Iacob Barna 8 martie 2014 Bucuresti Romania

Liliana Iacob Barna 8 martie 2014 Bucuresti Romania

Olivia Marcov Liliana Iacob Gratiela Andreescu 20 August 1979 Bucharest Romania

Olivia Marcov Liliana Iacob Gratiela Andreescu 20 August 1979 Bucharest Romania

Liliana Iacob and Gratiela Andreescu Italy Bucharest Romania

Liliana Iacob and Gratiela Andreescu Italy Bucharest Romania

Peter Jacob Hehn Petrutu's friend CANADA

Peter Jacob Hehn Petrutu's friend CANADA

Mission to Magadan Fr Michael Shields Children Saturday Club April 29 2014

Mission to Magadan Fr Michael Shields Children Saturday Club April 29 2014

Professor Nicolae Marcov at the Faculty of Matehmatics str Academiei 14 Bucharest Spiru Haret amph

Professor Nicolae Marcov at the Faculty of Matehmatics str Academiei 14 Bucharest Spiru Haret amph

Professor Nicolae Marcov Faculty of Mathematics 14 str Academiei sector 3 Bucharest

Professor Nicolae Marcov Faculty of Mathematics 14 str Academiei sector 3 Bucharest

Iulia Motoc ORTA ITALY September October 5 2014 Romania

Iulia Motoc ORTA ITALY September October 5 2014 Romania

Iulia Motoc Clasa I 1973 Romania

Iulia Motoc Clasa I 1973 Romania

Professor Ieronim Mihaila Faculty of Mathematics Str Academiei 14 3rd floor Bucharest 2007

Professor Ieronim Mihaila Faculty of Mathematics Str Academiei 14 3rd floor Bucharest 2007

Olivia Maria Marcov Andrei Dobrescu 12 V 30 Martie 2007 Bucharest Romania

Olivia Maria Marcov Andrei Dobrescu 12 V 30 Martie 2007 Bucharest Romania

Iulia Motoc Isla Bella September October 5 2014 Romania

Iulia Motoc Isla Bella September October 5 2014 Romania

Olivia Maria Marcov 1968 1969 in Str Sebastian Bucharest Romania la bunica mea Jeana Mardale

Olivia Maria Marcov 1968 1969 in Str Sebastian Bucharest Romania la bunica mea Jeana Mardale

Olivia Maria Marcov JB Deloly AIRAMA July 20 2012 Bucharest Romania

Olivia Maria Marcov JB Deloly AIRAMA July 20 2012 Bucharest Romania

Olivia Maria Marcov December 1970 School Bucharest Romania

Olivia Maria Marcov December 1970 School Bucharest Romania

Olivia Maria Marcov December 1970 Bucharest Romania

Olivia Maria Marcov December 1970 Bucharest Romania

Olivia Maria, Nicolae, Magdalena, Silviu Marcov, Maria, Irina Craciunas in 1980 Bucharest sector 6

Olivia Maria, Nicolae, Magdalena, Silviu Marcov, Maria, Irina Craciunas in 1980 Bucharest sector 6

Magdalena Marcov my mother and aunt Stefania Sestocenco Bucharest '60

Magdalena Marcov my mother and aunt Stefania Sestocenco Bucharest '60

Olivia Maria, Silviu Marcov, Irina Craciunas' Birthday May 17 1982 Bucharest Romania

Olivia Maria, Silviu Marcov, Irina Craciunas' Birthday May 17 1982 Bucharest Romania

Olivia Maria, Silviu Marcov, Irina Craciuns'Birthday May 17, 1982, 2 years old, Bucharest

Olivia Maria, Silviu Marcov, Irina Craciuns'Birthday May 17, 1982, 2 years old, Bucharest

Olivia Maria Marcov Irina Craciunas Silviu Marcov January 1, 1983 Bucharest

Olivia Maria Marcov Irina Craciunas Silviu Marcov January 1, 1983 Bucharest

Olivia Maria, Silviu Marcov, Silviu Jr.Craciunas, Irina's Birthday, May 17, 1985 Bucharest

Olivia Maria, Silviu Marcov, Silviu Jr.Craciunas, Irina's Birthday, May 17, 1985 Bucharest

Olivia Maria, Silviu Marcov, Silviu Jr., Irina Craciunas' Birthday, May 17, 1985, Bucharest Romania

Olivia Maria, Silviu Marcov, Silviu Jr., Irina Craciunas' Birthday, May 17, 1985, Bucharest Romania

Olivia Maria Marcov in 1969 Bucharest Romania

Olivia Maria Marcov in 1969 Bucharest Romania

Mission to Magadan October 29 2014

Mission to Magadan October 29 2014

Fr Michael Shields of The Heart of Jesus June 4 2014 Magadan Russia USA

Fr Michael Shields of The Heart of Jesus June 4 2014 Magadan Russia USA

Fr Michael Shields of The Heart of Jesus Mission to Magadan E News Oct 2014

Fr Michael Shields of The Heart of Jesus Mission to Magadan E News Oct 2014

The Holy Virgin Mary and the Kremlin Russia December 2014

The Holy Virgin Mary and the Kremlin Russia December 2014

Vladimir Vladimirovich Putin FB page Kremlin Ru En Jan 7 2015

Vladimir Vladimirovich Putin FB page Kremlin Ru En Jan 7 2015

MOSCOW THE CATHEDRAL OF THE IMMACULATE HEART OF MARY ANNA BELOVA

MOSCOW THE CATHEDRAL OF THE IMMACULATE HEART OF MARY ANNA BELOVA

Jesus, The Holy Mother of God Kazanskia by Irina VESELKINA RUSSIA versta-K.ru

Jesus, The Holy Mother of God Kazanskia by Irina VESELKINA RUSSIA versta-K.ru

Vladimir Putin et les enfants orphelins Russie Noel 2014

Vladimir Putin et les enfants orphelins Russie Noel 2014

God and Baby Jesus Ekaterina and Anton Daineko Belarus

God and Baby Jesus Ekaterina and Anton Daineko Belarus

Liliana Iacob Gratiela Andreescu September 2014 Bucharest Romania

Liliana Iacob Gratiela Andreescu September 2014 Bucharest Romania

Gratiela Andreescu Romania Italia

Gratiela Andreescu Romania Italia

Liliana Iacob Barna si Carina Barna 5 iulie 2015 Bucharest Romania

Liliana Iacob Barna si Carina Barna 5 iulie 2015 Bucharest Romania

Vladimir Putin Moscow Russia 2015

Vladimir Putin Moscow Russia 2015

Sr Barbara Hojda Polonia Iunie 2015

Sr Barbara Hojda Polonia Iunie 2015

Sr Barbara Hojda Les Filles de la Charité Magadan Russia 2015

Sr Barbara Hojda Les Filles de la Charité Magadan Russia 2015

Sr Barbara Hojda Les Filles de la Charité Magadan Russia 2015 Pologne

Sr Barbara Hojda Les Filles de la Charité Magadan Russia 2015 Pologne

Fr Michael Shields of The Heart of Jesus April 26 2015 Magadan Russia

Fr Michael Shields of The Heart of Jesus April 26 2015 Magadan Russia

Father Michael Shields of The Heart of Jesus May 21 2015 The Poor Claire Sisters Ireland

Father Michael Shields of The Heart of Jesus  May 21 2015 The Poor Claire Sisters Ireland

Luminita Marina Raileanu psiholog Bucharest Romania July 4 2015

Luminita Marina Raileanu psiholog Bucharest Romania July 4 2015

Sr Barbara Hojda Magadan Russia 13Iulie 2015

Sr Barbara Hojda Magadan Russia 13Iulie 2015

Sr Barbara Hojda Magadan Russia 13 Iulie 2015

Sr Barbara Hojda Magadan Russia 13 Iulie 2015

Vie de Prieres JESUS CHRIST

Vie de Prieres JESUS CHRIST

Olivia Maria Nicolae MARCOV 3 decembrie 2015

Olivia Maria Nicolae MARCOV 3 decembrie 2015

Vladimir Putin, Moscou, Russie, octobre-décembre 2015

Vladimir Putin, Moscou, Russie, octobre-décembre 2015

Irina Vatava Moscalenco la fille de Boris Vatav Ma cousine Chisinau Moldova

Irina Vatava Moscalenco la fille de Boris Vatav Ma cousine  Chisinau Moldova

Tania Trahman la petite fille de Boris Vatav Chisinau Moldova

Tania Trahman la petite fille de Boris Vatav Chisinau Moldova

Natasa la fille aînée de Boris Vatav son mari et Tania Trahman leur fille Chisinau Moldova

Natasa la fille aînée de Boris Vatav son mari et Tania Trahman leur fille Chisinau Moldova

Irina Vatav la fille de Boris Vatav le cousin de mon père de Chisinau Moldova

Irina Vatav la fille de Boris Vatav le cousin de mon père de Chisinau Moldova

Valentina et Boris et Irina Vatav Chisinau Moldova

Valentina et Boris et Irina Vatav Chisinau Moldova

Valentina et Boris Vatav le cousin de mon père Chisinau Moldova 2015

Valentina et Boris Vatav le cousin de mon père Chisinau Moldova 2015

Jesus Christ Iisus Hristos

Jesus Christ Iisus Hristos

NOTRE DAME DE LOURDES PRIEZ POUR NOUS

NOTRE DAME DE LOURDES PRIEZ POUR NOUS

Olivia Maria Marcov 1 Octombrie 2014 Bucharest Romania

Olivia Maria Marcov 1 Octombrie 2014 Bucharest Romania

DUMNEZEU TATAL CERESC SFANT VESNIC VIU ATOTPUTERNIC ATOTTIITORUL

DUMNEZEU TATAL CERESC SFANT VESNIC VIU ATOTPUTERNIC ATOTTIITORUL

Olivia Maria MARCOV 5 Ianuarie Janvier 2016 Bucharest Romania

Olivia Maria MARCOV 5 Ianuarie Janvier 2016 Bucharest Romania

Le mot de Jesus Christ Le Verbe Dieu Sfinte Dumnezeule Sfinte Tare Sfinte Fara de Moarte

Le mot de Jesus Christ Le Verbe Dieu Sfinte Dumnezeule Sfinte Tare Sfinte Fara de Moarte

SFANTUL ARHANGHEL MIHAIL CINE E CA DUMNEZEU NIMENI NU E CA DUMNEZEU SFANT VESNIC VIU ATOTPUTERNIC

SFANTUL ARHANGHEL MIHAIL CINE E CA DUMNEZEU NIMENI NU E CA DUMNEZEU SFANT VESNIC VIU ATOTPUTERNIC

Jesus Misericordia ISUS CRISTOS SI COROANA DE SPINI PATIMILE

Jesus Misericordia ISUS CRISTOS SI COROANA DE SPINI PATIMILE

Olivia Marcov Bogdan Buzoianu 31 janvier 1976 CONSTANTINE ALGERIE

Olivia Marcov Bogdan Buzoianu 31 janvier 1976 CONSTANTINE ALGERIE

Maica Domnului icoana Sf Ap Luca aici MD Vladimir

Maica Domnului icoana Sf Ap Luca aici MD Vladimir

Saint Padre Pio NOS LARMES AU CIEL

Saint Padre Pio NOS LARMES AU CIEL

Profesor fizica Ion MANEA Olivia Marcov cl 12 V 1986 Liceul N Balcescu Colegiul Sf SAVA Bucuresti

Profesor fizica Ion MANEA Olivia Marcov cl 12 V 1986 Liceul N Balcescu Colegiul Sf SAVA Bucuresti

Olivia Maria Marcov Icône de la Mère de Dieu Salvatrice et Secours des Affligés Bucarest Romania

Olivia Maria Marcov Icône de la Mère de Dieu Salvatrice et Secours des Affligés  Bucarest Romania

Silviu Marcov mon frère fratele meu Bucarest Romania

Silviu Marcov mon frère fratele meu Bucarest Romania

Lycée Balcescu Saint Sava 1986 la classe 12 V Bucarest Roumanie 2016

Lycée Balcescu Saint Sava 1986 la classe 12 V Bucarest Roumanie 2016

Lycée Balcescu Saint Sava 1986 Bucarest Roumanie 2016

Lycée Balcescu Saint Sava 1986 Bucarest Roumanie 2016

Notification blogspot.com 17 novembre 2016

Notification blogspot.com 17 novembre 2016

Nasterea Domnului La Naissance du Petit Jésus

Nasterea Domnului La Naissance du Petit Jésus

Jésus-Christ

Jésus-Christ

sâmbătă, 18 martie 2017

Les sacramentaux = Ierurgiile

Les sacramentaux = Ierurgiile


Les sacramentaux



Les sacramentaux sacramentalia en latin — sont des actes ou des réalités sacrés appartenant à l’ordre sacramentel au sens large du mot, sans être proprement des sacrements. En fait, jusqu’au XIIe siècle, le septénaire sacramentel n’était pas fixé et le mot « sacrement » désignait toute fonction sacrée.
Les sacramentaux sont, pour l’essentiel, des consécrations de personnes et des bénédictions d’objets, ou encore les rites secondaires des sacrements. Certains des plus importants sacramentaux comme la consécration des vier­ges, la profession religieuse, la bénédiction abbatiale, la dédicace des églises et des autels sont voisins des sacrements. On dit que les sacrements agissent ex opere operato (du seul fait que le rite est accompli) tandis que les sacramentaux mettent en cause l’action de l’Église : ex opere operantis Ecclesiae, c’est-à-dire du fait de l’action et de la prière de l’Église.
Il ne faudrait pas comprendre que Dieu agit dans les sacrements, laissant à l’Église l’intervention dans les sacramentaux ; en effet, toute la liturgie est une œuvre commune de Dieu et de l’Église, et le plus humble sacramental fait appel à l’action sanctifiante de Dieu (voir Liturgie). Il vaut mieux remarquer que les sacrements sont d’institution divine, tandis que les sacramentaux sont institués par l’Église, non sans l’assistance du Saint-Esprit.
Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés



Les bénédictions ordinaires



Le Rituel des bénédictions rassemble des formulaires pour diverses circonstances. On envisage de bénir des personnes ou des objets ; cependant la bénédiction d’objets suscite parfois des réticences. Ces bénédictions sont assez développées, incluant l’écoute des Ecritures, une oraison, voire une exhortation prononcée par celui qui préside. Les différentes situations correspondent à un acte de foi.

Se reconnaître aimés de Dieu par la bénédiction du repas

Mais les bénédictions sont aussi présentes dans la vie courante des chrétiens et pourraient presque passer inaperçues. La bénédiction de la table, aujourd’hui moins répandue dans les familles, est toujours pratiquée dans certains groupes (chez les scouts par exemple) ou dans les communautés religieuses. Le plus souvent on remercie Dieu des biens qu’il procure. C’est une prière de remerciement, donc de bénédiction. Puis on lui demande qu’il bénisse le repas, ceux qui vont le partager, et ceux qui l’ont préparé. Une prière de demande pour ceux qui ont faim termine souvent cette bénédiction. En quelques mots ces prières situent les convives dans la reconnaissance vis-à-vis de Dieu qui prodigue le nécessaire et les ouvrent à un esprit de partage car on ne peut prier pour les nécessiteux en s’affranchissant de toute responsabilité. Ce bref moment de prière à caractère familial permet de situer l’acte fréquent et ordinaire de manger dans une relation chrétienne qui reconnaît Dieu créateur et à l’origine de toute vie.

Demander la bénédiction divine, c’est croire qu’il agit dans nos vies

La célébration de tous les sacrements prévoit qu’ils se terminent par une bénédiction. Ainsi le Missel romain indique que le rite de conclusion comporte, outre de « brèves annonces si c’est utile », un « renvoi » qui commence par la bénédiction pour se terminer par l’invitation à repartir dans la paix du Christ. On peut donc considérer que la bénédiction est l’essentiel du renvoi dont on perçoit tout l’esprit missionnaire. La bénédiction est la présence prévenante de Dieu pour ses enfants, afin qu’ils se comportent dans le monde selon ce qu’ils ont reçu dans ce sacrement. L’oraison qui suit la communion l’a demandé au Seigneur : « Reliés à toi par une charité qui ne passera jamais, nous porterons des fruits qui demeurent. » (23ème dimanche du Temps ordinaire.) C’est donc de manière ordinaire et presque inaperçue que le président demande à Dieu d’assister les fidèles de sa bénédiction. Alors que certains soupçonnent un esprit de superstition dans les demandes de bénédiction, l’Eglise considère comme normal et habituel d’implorer la bénédiction de Dieu. La répétition, hebdomadaire pour la messe dominicale par exemple, indique que cette prière ne change pas la nature des personnes (ou des objets) pour lesquelles on invoque l’attention du Seigneur. C’est l’attitude du croyant vis-à-vis de Dieu qui est en jeu : il affirme implicitement sa foi en Dieu qui intervient dans la vie des hommes et du monde. Aussi n’est-il pas déplacé de l’invoquer régulièrement.

La demande de bénédiction exprime une réalité humaine confiée à Dieu

Enfin certaines circonstances particulières font l’objet de bénédictions, comme lors des promesses scoutes. C’est principalement à ce moment qu’intervient l’aumônier dans le cérémonial puisque cet engagement n’est pas un acte proprement religieux même s’il comporte une dimension spirituelle. Le Rituel des bénédictions envisage celle(s) des personnes dans une situation particulière, les catéchistes par exemple. Mais même quand il est question de bénir les objets, les oraisons ont pour motif les personnes qui seront en relation avec les objets :
Dieu tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre, dans ta sagesse tu as confié à l’homme la capacité de construire des oeuvres grandes et belles.
Nous te prions pour ceux qui se serviront de cette voiture : qu’ils fassent route en toute sécurité, qu’ils fassent preuve de prudence pour la sécurité des autres, et qu’en se rendant à leur travail ou à leur loisir, ils sachent reconnaître dans le Christ leur compagnon de route.
Cela s’ajoute-t-il aux bénédictions reçues régulièrement comme au cours de la messe dominicale ? Elles ne font pas double emploi en ce sens que l’invocation de Dieu est située dans un contexte particulier. C’est la personne envisagée dans une situation donnée qu’on présente à Dieu. On voit que les bénédictions ne transforment pas les choses ou les personnes. De port en port, c’est toujours la même eau qui est bénite lors des bénédictions de la mer, elles ont lieu à quelques encablures les unes des autres.
Le centre de gravité des bénédictions se trouve dans le prière formulée à Dieu et dans le rapport de foi des croyants. A propos de la prière de demande, saint Augustin rappelle à son peuple qu’elle n’est pas là pour informer Dieu de ce qui nous est nécessaire mais qu’elle nous prépare à recevoir ce qu’il nous donnera.
Article paru dans la revue Célébrer N°357

*
La bénédiction
( photo : 10 août 2014 : Luc PIALOU, curée de Dinard, lors du pardon de la mer et des bénédictions des bateaux à DInard (35), France.August 10th, 2014: Breton Pardon in DInard, France. )

Selon un article de Mgr Pierre d’Ornellas, évêque de Rennes, Dol et Saint-Malo
Bénir est un acte essentiel de la vie religieuse. L’homme, de nature religieuse, a toujours cherché la bénédiction pour lui ou pour les autres. La Révélation à Abraham jusqu’à son accomplissement dans le Christ est une bénédiction. « Je te bénirai », dit Dieu à Abraham (Gn 12, 2). Et Paul, contemplant l’accomplissement dans le Christ, « loue Dieu qui nous a bénis par toutes sortes des bénédictions spirituelles, aux cieux, dans le Christ »(Ep 1,3). Dieu bénit l’homme ! Voilà l’essentiel.

Dieu bénit

Pour s’en convaincre, il suffit de jeter un œil sur la finale de l’Évangile de Luc. Il nous a rapporté que Jésus emmène les onze Apôtres « jusque vers Béthanie et, levant les mains, il les bénit »(Luc 24, 50). L’évangéliste insiste en continuant ainsi : « Or, comme il les bénissait, il se sépara d’eux et fut emporté au ciel » (24,51). Cette finale de l’Évangile montre assez combien la bénédiction est un geste essentiel : Jésus, le « Fils du Très-Haut » et « le Christ de Dieu », bénit. Nous remarquons qu’il le fait « en levant les mains ». Il prie à la manière du prêtre. Jésus est le Grand Prêtre, c’est pourquoi il bénit. Tout le récit de Luc conduit peu à peu son lecteur à ce moment capital pour la foi : Le Christ est au milieu des hommes le Grand Prêtre qui bénit.
L’homme, de nature religieuse, a donc besoin d’être béni. Si Luc rédige son Evangile pour aboutir à ce moment suprême de la bénédiction, c’est qu’il veut nous faire comprendre que l’homme ne peut vivre sans se mettre sous la bénédiction de Dieu. Luc s’attache à faire mémoire d’Abraham dont Dieu se souvient. Certainement, il sait que Dieu a béni Abraham et sa descendance et que cette bénédiction s’accomplit en plénitude en Jésus. Cette finale de son Evangile atteste vraiment que l’homme n’est homme qu’en étant sous la bénédiction divine. L’Eglise le sait, elle qui a inclus dans sa liturgie eucharistique le rite de la bénédiction. D’ailleurs, dans la finale de son Evangile, Luc précise que Jésus bénit quand il est « séparé » de ses disciples et est « emporté au ciel ». Il se sépare donc du monde et est emporté au ciel. Jésus rejoint la sphère de la Divinité. Il est véritablement Dieu qui nous bénit. L’Eglise a recueilli ce témoignage de Luc, pour l’inscrire dans sa vie ordinaire en plaçant la bénédiction au terme de la liturgie eucharistique.
(…)

La bénédiction confiée à l’Eglise

Instruite sur l’homme et sa peur, envoyée par le Christ, l’Eglise a toujours béni ceux qui le lui demandaient. Mais elle l’a fait en raison de sa foi en Dieu qui bénit. « Depuis les premiers siècles, l’Eglise a coutume de bénir les personnes, les lieux, la nourriture et les objets. » L’Eglise ne l’a fait, et ne continue à le faire, que parce qu’elle est sacrement du Christ. Quand l’Eglise ne l’a fait, et ne continue à le faire, que parce qu’elle est sacrement du Christ. Quand l’Eglise bénit, le Christ bénit. Saint Luc nous montre que le Christ qui se sépare et monte aux cieux demeure le Christ bénissant, toujours présent au milieu des siens. Si l’Eglise a très vite eu la coutume de donner des bénédictions, c’est toujours comme « des expressions authentiques de la foi en Dieu, dispensateur de tous biens ». En quoi consiste cette bénédiction ?

Du geste au signe

La bénédiction n’est pas un simple geste de la main, comme le laisserait croire une lecture rapide de la finale de l’Evangile de Luc. Ce geste est un « signe ». Il est le plus souvent le signe de la croix. La croix n’est-elle pas le lieu où nous sommes comblés de « toutes sortes de bénédictions dans le Christ », comme le proclame Paul ? C’est ainsi que la bénédiction qui est accompagnée de ce signe de la croix, manifeste l’amour sauveur. Ce n’est pas rien d’être marqué du signe de la croix !
Les deux versets de la finale de l’Evangile de Luc que nous avons cités sont instructifs pour essayer de comprendre la nature de la bénédiction chrétienne. Ces deux versets récapitulent l’apparition de Jésus aux onze disciples. Ceux-ci sont comme les hommes « effrayés et remplis de crainte ». Ils pensent que celui qu’ils voient est « un esprit » qui est là avec eux. Naturellement, comme les hommes, leurs frères de sang, cet esprit est maléfique puisqu’ils sont effrayés. Jésus leur montre alors qu’il n’est pas un esprit, comme le serait le fruit de leur imagination. Jésus guérit l’imaginaire des disciples. Bien des hommes imaginent des esprits qui n’existent pas. Les hommes habités par la frayeur ont eux aussi besoin de recevoir une guérison de leur imaginaire. Comment ? Jésus, en faisant toucher ses mains et ses pieds à ses disciples, leur explique qu’un esprit « n’a ni chair, ni os ». Ses disciples sont mis devant la réalité. Pour la guérison de leur imaginaire malade, les hommes ont besoin de toucher la réalité. Les thérapies adaptées sont utiles pour recevoir de telles guérisons (…).
Le geste de la main du prêtre qui bénit évoque la présence du Christ crucifié et ressuscité qui est présent et qui bénit lui-même. Il le fait pour nous rendre à la paix du salut. C’est lui qui enlève toute angoisse quand l’homme s’approche de sa mort.

Reconnaître l’auteur de la bénédiction

Continuons notre lecture de l’Evangile de Luc qui s’exprime ainsi : « Puis il leur dit : « Voici les paroles que je vous ai adressées… » Alors il leur ouvrit l’intelligence pour comprendre les Ecritures… » Jésus leur donne donc une Parole. Toute bénédiction, nous dit le Directoire sur la piété populaire, doit être habitée par « la proclamation de la parole de Dieu, qui donne un sens aux signes sacrés ». Remarquons aussi que les disciples se « prosternent » devant Jésus qui les bénit. Cet acte de prosternation traduit leur reconnaissance explicite de Dieu. La bénédiction descend sur ceux qui expriment leur foi en Dieu. La parole de Dieu prononcée dans le moment de la bénédiction est catéchétique non seulement pour faire entrer dans la signification du signe mais aussi pour faire connaître l’auteur de la bénédiction, à savoir Dieu, et plus précisément, le Grand-Prêtre éternel, Jésus-Christ.

Une bénédiction d’Alliance

Par la bénédiction, les hommes et les femmes qui la reçoivent sont mis face à Dieu et ils doivent le savoir pour pouvoir laisser monter de leur coeur un acte de foi. C’est ainsi que la bénédiction relie Dieu aux hommes et les hommes à Dieu. Séparé de la terre, présent dans les cieux, Dieu demeure avec les hommes par la bénédiction. Notons enfin que les disciples qui se sont prosternés sont « sans cesse dans le temple à louer Dieu ». La bénédiction n’est complète que quand elle contient une prière par laquelle l’Eglise loue Dieu. Il est évident que la bénédiction implore les bienfaits de Dieu. Mais elle ne serait pas vraiment une bénédiction si elle ne contenait pas en elle-même une louange adressée à l’auteur de la bénédiction, Dieu lui-même.

De la peur à la louange

Relisons ce dernier épisode de l’Evangile de Luc. Nous constatons que les disciples sont passés de la frayeur à la louange. Ce fut tout un cheminement qui les a conduits à cette prière libre de louange, celle des enfants de Dieu, des petits par la bouche desquels Dieu se ménage une louange, comme le chante le psalmiste. Les disciples ont pu faire ce passage grâce à la bénédiction reçue du Christ. C’est ainsi que par la bénédiction donnée par l’Eglise au nom du Christ, les hommes passent de leur peur à la prière de louange par laquelle ils rendent grâce à Dieu. Ils doivent être conduits pour accomplir ce passage. C’est pourquoi la parole de Dieu et le « signe sacré » accompagnent la bénédiction de telles sorte que les hommes et les femmes qui sont bénis fassent effectivement tout le chemin qui les fait passer de la peur à la louange. Sans l’accomplissement total de ce passage, l’homme habité par ses angoisses demanderait une bénédiction comme un remède ou une médecine. L’homme serait réduit à « utiliser » le geste sacré. Serait-ce effectivement une bénédiction ? On peut s’interroger à juste titre. Par la bénédiction, au contraire, l’homme est éduqué à se mettre en face de Dieu et à croire en lui, source de tous les bienfaits.

La pédagogie de l’Eglise

La finale de l’Evangile de Luc nous met sur la voie d’une pédagogie de la bénédiction. S’il est normal que les hommes et les femmes demandent à l’Eglise des bénédictions, il est juste et bon que celle-ci sache répondre à ces demandes sans oublier qu’elle est mère et éducatrice. La bénédiction est une liturgie où la parole de Dieu, la sacramentalité de l’Eglise et le « signe sacré » sont éducateurs des libertés et nourritures de la foi. En chaque bénédiction donnée résonne en secret la parole efficace du Christ : « n’ayez pas peur » ou encore « la paix soit avec vous ».
Luc énonce encore un élément de la pédagogie que la mère Eglise doit exercer vis-à-vis de ses enfants apeurés qui quémandent la bénédiction divine. Il souligne que le Christ apparaît aux « Onze et leurs compagnons ». C’est au milieu d’eux qu’il les bénit. Donnée par l’Eglise au nom du Christ, Tête de l’Eglise, la bénédiction est reçue dans l’Eglise, Corps du Christ. Certes la bénédiction individuelle a sa valeur si elle est accompagnée de la parole de Dieu et du « signe sacré ». Mais le passage de la peur à la louange se fait d’autant plus aisément que la bénédiction est reçue dans une assemblée d’hommes et de femmes convoqués par la parole de Dieu. La bénédiction qui conclut la liturgie eucharistique vécue par l’assemblée qui y participe de façon active, en est l’exemplaire parfait. Car dans une assemblée, il est plus facile de lutter contre la tentation d' »utiliser » une bénédiction pour soi. Car aussi et surtout, l’assemblée est en elle-même un « signe » de la présence de Dieu qui rassemble ses enfants dispersés pour leur partager la bénédiction. L’assemblée, même petite, parfois familiale dans la maison d’habitation ou amicale dans une chambre d’hôpital, est éducatrice de la foi. Elle participe de la pédagogie qui aide l’homme apeuré à cheminer vers la louange, par la bénédiction du Christ. C’est pourquoi, leDirectoire sur la piété populaire recommande d' »opter pour une célébration communautaire de préférence à une célébration individuelle ou privée ».

L’Eglise, mère des hommes

La bénédiction n’est pas une affaire privée. Dieu seul, en son Christ, bénit ! Nul ne peut s’approprier la bénédiction divine, ni l’utiliser. L’homme la reçoit en toute humilité et en toute nécessité. Les hommes ont soif de bénédictions. L’Eglise a reçu mission des désaltérer. Les hommes sont habités de peurs. L’Eglise leur donne la paix de son Seigneur. Les hommes sont paralysés par leurs frayeurs. L’Eglise les fait marcher dans la liberté des enfants de Dieu. En effet, le Christ a confié à l’Eglise sa mission de Grand-Prêtre bénissant par la puissance de sa Croix et de sa Résurrection. Sacrement du Christ, elle bénit. L’Eglise garantit la vérité de la bénédiction. Sans sa dimension ecclésiale, celle-ci perd sa nature vivifiante, demeure une idole à laquelle on recourt par pur besoin, sans se mettre face à Dieu. Par sa pédagogie maternelle, l’Eglise éduque les hommes et les femmes qui demandent la bénédiction, elle les fait grandir dans la foi, elle leur apprend qui est celui qui bénit.
Nous l’avons vu, le Christ, Grand-Prêtre, bénit. Telle est l’immense et infiniment féconde bénédiction dont l’humanité est gratifiée. Toute bénédiction a part à cette bénédiction première. Toute bénédiction rapproche l’homme du mystère pascal du Fils unique. S’il en est ainsi, alors la bénédiction invite l’homme béni à marcher selon les commandements de Dieu. En effet, rendu proche du mystère pascal, il en reçoit une force vivifiante qui guérit sa liberté et l’attire à marcher selon la bienheureuse loi de Dieu. Les objets bénis, ont part à cette marche. Ils ne sont plus de simples objets quelconques. Ils ne peuvent plus être utilisés comme s’ils n’avaient pas été bénis. Ils rappellent sans cesse la Croix du Seigneur et, par le souvenir qu’ils inspirent, invitent à marche(r) en enfants de lumière.

Louer le Christ bénissant

La dimension ecclésiale garantit l’objectivité de la bénédiction. Elle assure que la bénédiction reçue vient de Dieu. Elle manifeste que la bénédiction pose sur la personne ainsi bénite la force et la vie du mystère pascal du Fils bien-aimé, mort et ressuscité, toujours vivant. Toute autre bénédiction tire sa raison d’être dans cette unique bénédiction de l’humanité. Les demandes de bénédictions, lorsque les hommes et les femmes y participent « activement et consciemment », donnent part au salut de Dieu, source de toute louange. Les bénis de Dieu louent en vérité Jésus, le Ressuscité, nouveau Moïse présent sur la montagne : « Il se tint au milieu d’eux… et, levant les mains, il les bénit. »
Article extrait de la Revue Célébrer N°357

la source :
http://liturgie.catholique.fr/accueil/pastorale-sacramentelle/les-sacramentaux/3859-benediction-benir/


Niciun comentariu:

Trimiteți un comentariu