Stela Moraru-Pavel, Mihaela-Victoria Munteanu, Olivia-Maria Marcov iunie 2009, USH, Drept

Stela Moraru-Pavel, Mihaela-Victoria Munteanu, Olivia-Maria Marcov iunie 2009, USH, Drept

Petrutu Crãciunas anii 1976 la Marea Mediterana Algeria

Petrutu Crãciunas anii 1976 la Marea Mediterana Algeria

Clasa 9-12 V 1982-1986 in 7 iulie 2006 liceul N Balcescu Bucuresti, Romania

Clasa 9-12 V 1982-1986 in 7 iulie 2006 liceul N Balcescu Bucuresti, Romania

Clasa 12 V Colegiul National Sf Sava promotia 1986

Clasa 12 V Colegiul National Sf Sava promotia 1986

Jésus-Christ, Jezu Ufam Tobie, Isuse mã încred in tine

Jésus-Christ, Jezu Ufam Tobie, Isuse mã încred in tine

Iulia Motoc Bucharest Romania CEDO

Iulia Motoc Bucharest Romania CEDO

Iulia Motoc Patriarhie, Turnul Clopotnita din 1698, 8 septembrie 2013

Iulia Motoc Patriarhie, Turnul Clopotnita din 1698, 8 septembrie 2013

Petrutu, prietenul meu din copilaria, Aurora si Tutzu (Petru) Craciunas parintii lui (Algeria)

Petrutu, prietenul meu din copilaria, Aurora si Tutzu (Petru) Craciunas parintii lui (Algeria)

Sr Dominique, Renée, Olivia, Corina R., Anca, Victoria si Iudit (Ungaria), Ruxandra, Monica ...

Sr Dominique, Renée, Olivia, Corina R., Anca, Victoria si Iudit (Ungaria), Ruxandra, Monica ...

Petrutu Crãciunas si Stephanie White Mountain

Petrutu Crãciunas si Stephanie White Mountain

Sr. Georges, Renée, Marie-Lucie, Suzanne, Octavie, Dominique, RDC Constantine

Sr. Georges, Renée, Marie-Lucie, Suzanne, Octavie, Dominique, RDC Constantine

Olivia Maria Marcov si Corina Resl Scoala Catolica Doctrina Crestina Constantine

Olivia Maria Marcov si Corina Resl Scoala Catolica Doctrina Crestina Constantine

Scoala Catolica Doctrina Crestina Constantine Algeria 1972 1976

Scoala Catolica Doctrina Crestina Constantine Algeria 1972 1976

Mihai Miriunis, Laura Simion, Mihai-Ionut Taciu colegii mei de facultate

Mihai Miriunis, Laura Simion, Mihai-Ionut Taciu colegii mei de facultate

Peter-Jacob Hehn Petrutu's friend Canada

Peter-Jacob Hehn Petrutu's friend Canada

Prof.dr.Dorel Zugravescu, ing.J.-B.Deloly, Olivia Maria Marcov, prof.dr.Ieronim Mihaila

Prof.dr.Dorel Zugravescu, ing.J.-B.Deloly, Olivia Maria Marcov, prof.dr.Ieronim Mihaila

Iulia Motoc 15 august 2013

Iulia Motoc 15 august 2013

Laura Simion, colega mea de la Drept, USH, Bucharest

Laura Simion, colega mea de la Drept, USH, Bucharest

Prof.dr.NIcolae Marcov ( father ) si prof.Udriste

Prof.dr.NIcolae Marcov ( father ) si prof.Udriste

Prof.dr.Florin Munteanu si Leon Zagrean

Prof.dr.Florin Munteanu si Leon Zagrean

Prof.dr.Ieronim Mihaila, ing.J.-B.Deloly AIRAMA, Olivia Marcov

Prof.dr.Ieronim Mihaila, ing.J.-B.Deloly AIRAMA, Olivia Marcov

Jesus-Christ

Jesus-Christ

Tatal meu Nicolae Marcov, Revedere colegi liceu Gh.Sincai, promotia 1959, in 31/oct./2013

Tatal meu Nicolae Marcov, Revedere colegi liceu Gh.Sincai, promotia 1959, in 31/oct./2013

Olivia Maria N. Marcov, august 2006, Bucuresti

Olivia Maria N. Marcov, august 2006, Bucuresti

Sorin Tilie, Silviu Marcov, Olivia Maria Marcov, septembrie 2003 Bucuresti

Sorin Tilie, Silviu Marcov, Olivia Maria Marcov, septembrie 2003 Bucuresti

Olivia Maria Marcov, Alexandra Georgescu, Adrian Pafa, Bianca Eftimie, aug.2009, Bucharest

Olivia Maria Marcov, Alexandra Georgescu, Adrian Pafa, Bianca Eftimie, aug.2009, Bucharest

Stéphanie Crãciunas Peter Hehn and Stéphanie's cousin, Canada

Stéphanie Crãciunas Peter Hehn and Stéphanie's cousin, Canada

Maica Domnului cu pruncul, Rugaciune la aprinderea candelei

Maica Domnului cu pruncul, Rugaciune la aprinderea candelei

Mission to Magadan Sister Miriam praying the rosary June 24 2014

Mission to Magadan Sister Miriam praying the rosary June 24 2014

The Catholic Parish of the Sacred Heart of Jesus, Constantine Algeria 1972 1976

The Catholic Parish of the Sacred Heart of Jesus, Constantine Algeria 1972 1976

Laura Adriana Bucharest Romania July 2009

Laura Adriana Bucharest Romania July  2009

Olivia Maria Marcov December 2007 Bucharest Romania Cristi s Birthday

Olivia Maria Marcov December 2007 Bucharest Romania Cristi s Birthday

Olivia Maria Marcov si Laura Gabriela Cristea in Aparatorii Patriei anul IV 2008 2009

Olivia Maria Marcov si Laura Gabriela Cristea in Aparatorii Patriei anul IV 2008 2009

Fr Michael Shields Bronislava s gulag number Anchorage USA 2014

Fr Michael Shields Bronislava s gulag number Anchorage USA 2014

Liliana Iacob Barna 8 martie 2014 Bucuresti Romania

Liliana Iacob Barna 8 martie 2014 Bucuresti Romania

Olivia Marcov Liliana Iacob Gratiela Andreescu 20 August 1979 Bucharest Romania

Olivia Marcov Liliana Iacob Gratiela Andreescu 20 August 1979 Bucharest Romania

Liliana Iacob and Gratiela Andreescu Italy Bucharest Romania

Liliana Iacob and Gratiela Andreescu Italy Bucharest Romania

Peter Jacob Hehn Petrutu's friend CANADA

Peter Jacob Hehn Petrutu's friend CANADA

Mission to Magadan Fr Michael Shields Children Saturday Club April 29 2014

Mission to Magadan Fr Michael Shields Children Saturday Club April 29 2014

Professor Nicolae Marcov at the Faculty of Matehmatics str Academiei 14 Bucharest Spiru Haret amph

Professor Nicolae Marcov at the Faculty of Matehmatics str Academiei 14 Bucharest Spiru Haret amph

Professor Nicolae Marcov Faculty of Mathematics 14 str Academiei sector 3 Bucharest

Professor Nicolae Marcov Faculty of Mathematics 14 str Academiei sector 3 Bucharest

Iulia Motoc ORTA ITALY September October 5 2014 Romania

Iulia Motoc ORTA ITALY September October 5 2014 Romania

Iulia Motoc Clasa I 1973 Romania

Iulia Motoc Clasa I 1973 Romania

Professor Ieronim Mihaila Faculty of Mathematics Str Academiei 14 3rd floor Bucharest 2007

Professor Ieronim Mihaila Faculty of Mathematics Str Academiei 14 3rd floor Bucharest 2007

Olivia Maria Marcov Andrei Dobrescu 12 V 30 Martie 2007 Bucharest Romania

Olivia Maria Marcov Andrei Dobrescu 12 V 30 Martie 2007 Bucharest Romania

Iulia Motoc Isla Bella September October 5 2014 Romania

Iulia Motoc Isla Bella September October 5 2014 Romania

Olivia Maria Marcov 1968 1969 in Str Sebastian Bucharest Romania la bunica mea Jeana Mardale

Olivia Maria Marcov 1968 1969 in Str Sebastian Bucharest Romania la bunica mea Jeana Mardale

Olivia Maria Marcov JB Deloly AIRAMA July 20 2012 Bucharest Romania

Olivia Maria Marcov JB Deloly AIRAMA July 20 2012 Bucharest Romania

Olivia Maria Marcov December 1970 School Bucharest Romania

Olivia Maria Marcov December 1970 School Bucharest Romania

Olivia Maria Marcov December 1970 Bucharest Romania

Olivia Maria Marcov December 1970 Bucharest Romania

Olivia Maria, Nicolae, Magdalena, Silviu Marcov, Maria, Irina Craciunas in 1980 Bucharest sector 6

Olivia Maria, Nicolae, Magdalena, Silviu Marcov, Maria, Irina Craciunas in 1980 Bucharest sector 6

Magdalena Marcov my mother and aunt Stefania Sestocenco Bucharest '60

Magdalena Marcov my mother and aunt Stefania Sestocenco Bucharest '60

Olivia Maria, Silviu Marcov, Irina Craciunas' Birthday May 17 1982 Bucharest Romania

Olivia Maria, Silviu Marcov, Irina Craciunas' Birthday May 17 1982 Bucharest Romania

Olivia Maria, Silviu Marcov, Irina Craciuns'Birthday May 17, 1982, 2 years old, Bucharest

Olivia Maria, Silviu Marcov, Irina Craciuns'Birthday May 17, 1982, 2 years old, Bucharest

Olivia Maria Marcov Irina Craciunas Silviu Marcov January 1, 1983 Bucharest

Olivia Maria Marcov Irina Craciunas Silviu Marcov January 1, 1983 Bucharest

Olivia Maria, Silviu Marcov, Silviu Jr.Craciunas, Irina's Birthday, May 17, 1985 Bucharest

Olivia Maria, Silviu Marcov, Silviu Jr.Craciunas, Irina's Birthday, May 17, 1985 Bucharest

Olivia Maria, Silviu Marcov, Silviu Jr., Irina Craciunas' Birthday, May 17, 1985, Bucharest Romania

Olivia Maria, Silviu Marcov, Silviu Jr., Irina Craciunas' Birthday, May 17, 1985, Bucharest Romania

Olivia Maria Marcov in 1969 Bucharest Romania

Olivia Maria Marcov in 1969 Bucharest Romania

Mission to Magadan October 29 2014

Mission to Magadan October 29 2014

Fr Michael Shields of The Heart of Jesus June 4 2014 Magadan Russia USA

Fr Michael Shields of The Heart of Jesus June 4 2014 Magadan Russia USA

Fr Michael Shields of The Heart of Jesus Mission to Magadan E News Oct 2014

Fr Michael Shields of The Heart of Jesus Mission to Magadan E News Oct 2014

The Holy Virgin Mary and the Kremlin Russia December 2014

The Holy Virgin Mary and the Kremlin Russia December 2014

Vladimir Vladimirovich Putin FB page Kremlin Ru En Jan 7 2015

Vladimir Vladimirovich Putin FB page Kremlin Ru En Jan 7 2015

MOSCOW THE CATHEDRAL OF THE IMMACULATE HEART OF MARY ANNA BELOVA

MOSCOW THE CATHEDRAL OF THE IMMACULATE HEART OF MARY ANNA BELOVA

Jesus, The Holy Mother of God Kazanskia by Irina VESELKINA RUSSIA versta-K.ru

Jesus, The Holy Mother of God Kazanskia by Irina VESELKINA RUSSIA versta-K.ru

Vladimir Putin et les enfants orphelins Russie Noel 2014

Vladimir Putin et les enfants orphelins Russie Noel 2014

God and Baby Jesus Ekaterina and Anton Daineko Belarus

God and Baby Jesus Ekaterina and Anton Daineko Belarus

Liliana Iacob Gratiela Andreescu September 2014 Bucharest Romania

Liliana Iacob Gratiela Andreescu September 2014 Bucharest Romania

Gratiela Andreescu Romania Italia

Gratiela Andreescu Romania Italia

Liliana Iacob Barna si Carina Barna 5 iulie 2015 Bucharest Romania

Liliana Iacob Barna si Carina Barna 5 iulie 2015 Bucharest Romania

Vladimir Putin Moscow Russia 2015

Vladimir Putin Moscow Russia 2015

Sr Barbara Hojda Polonia Iunie 2015

Sr Barbara Hojda Polonia Iunie 2015

Sr Barbara Hojda Les Filles de la Charité Magadan Russia 2015

Sr Barbara Hojda Les Filles de la Charité Magadan Russia 2015

Sr Barbara Hojda Les Filles de la Charité Magadan Russia 2015 Pologne

Sr Barbara Hojda Les Filles de la Charité Magadan Russia 2015 Pologne

Fr Michael Shields of The Heart of Jesus April 26 2015 Magadan Russia

Fr Michael Shields of The Heart of Jesus April 26 2015 Magadan Russia

Father Michael Shields of The Heart of Jesus May 21 2015 The Poor Claire Sisters Ireland

Father Michael Shields of The Heart of Jesus  May 21 2015 The Poor Claire Sisters Ireland

Luminita Marina Raileanu psiholog Bucharest Romania July 4 2015

Luminita Marina Raileanu psiholog Bucharest Romania July 4 2015

Sr Barbara Hojda Magadan Russia 13Iulie 2015

Sr Barbara Hojda Magadan Russia 13Iulie 2015

Sr Barbara Hojda Magadan Russia 13 Iulie 2015

Sr Barbara Hojda Magadan Russia 13 Iulie 2015

Vie de Prieres JESUS CHRIST

Vie de Prieres JESUS CHRIST

Olivia Maria Nicolae MARCOV 3 decembrie 2015

Olivia Maria Nicolae MARCOV 3 decembrie 2015

Vladimir Putin, Moscou, Russie, octobre-décembre 2015

Vladimir Putin, Moscou, Russie, octobre-décembre 2015

Irina Vatava Moscalenco la fille de Boris Vatav Ma cousine Chisinau Moldova

Irina Vatava Moscalenco la fille de Boris Vatav Ma cousine  Chisinau Moldova

Tania Trahman la petite fille de Boris Vatav Chisinau Moldova

Tania Trahman la petite fille de Boris Vatav Chisinau Moldova

Natasa la fille aînée de Boris Vatav son mari et Tania Trahman leur fille Chisinau Moldova

Natasa la fille aînée de Boris Vatav son mari et Tania Trahman leur fille Chisinau Moldova

Irina Vatav la fille de Boris Vatav le cousin de mon père de Chisinau Moldova

Irina Vatav la fille de Boris Vatav le cousin de mon père de Chisinau Moldova

Valentina et Boris et Irina Vatav Chisinau Moldova

Valentina et Boris et Irina Vatav Chisinau Moldova

Valentina et Boris Vatav le cousin de mon père Chisinau Moldova 2015

Valentina et Boris Vatav le cousin de mon père Chisinau Moldova 2015

Jesus Christ Iisus Hristos

Jesus Christ Iisus Hristos

NOTRE DAME DE LOURDES PRIEZ POUR NOUS

NOTRE DAME DE LOURDES PRIEZ POUR NOUS

Olivia Maria Marcov 1 Octombrie 2014 Bucharest Romania

Olivia Maria Marcov 1 Octombrie 2014 Bucharest Romania

DUMNEZEU TATAL CERESC SFANT VESNIC VIU ATOTPUTERNIC ATOTTIITORUL

DUMNEZEU TATAL CERESC SFANT VESNIC VIU ATOTPUTERNIC ATOTTIITORUL

Olivia Maria MARCOV 5 Ianuarie Janvier 2016 Bucharest Romania

Olivia Maria MARCOV 5 Ianuarie Janvier 2016 Bucharest Romania

Le mot de Jesus Christ Le Verbe Dieu Sfinte Dumnezeule Sfinte Tare Sfinte Fara de Moarte

Le mot de Jesus Christ Le Verbe Dieu Sfinte Dumnezeule Sfinte Tare Sfinte Fara de Moarte

SFANTUL ARHANGHEL MIHAIL CINE E CA DUMNEZEU NIMENI NU E CA DUMNEZEU SFANT VESNIC VIU ATOTPUTERNIC

SFANTUL ARHANGHEL MIHAIL CINE E CA DUMNEZEU NIMENI NU E CA DUMNEZEU SFANT VESNIC VIU ATOTPUTERNIC

Jesus Misericordia ISUS CRISTOS SI COROANA DE SPINI PATIMILE

Jesus Misericordia ISUS CRISTOS SI COROANA DE SPINI PATIMILE

Olivia Marcov Bogdan Buzoianu 31 janvier 1976 CONSTANTINE ALGERIE

Olivia Marcov Bogdan Buzoianu 31 janvier 1976 CONSTANTINE ALGERIE

Maica Domnului icoana Sf Ap Luca aici MD Vladimir

Maica Domnului icoana Sf Ap Luca aici MD Vladimir

Saint Padre Pio NOS LARMES AU CIEL

Saint Padre Pio NOS LARMES AU CIEL

Profesor fizica Ion MANEA Olivia Marcov cl 12 V 1986 Liceul N Balcescu Colegiul Sf SAVA Bucuresti

Profesor fizica Ion MANEA Olivia Marcov cl 12 V 1986 Liceul N Balcescu Colegiul Sf SAVA Bucuresti

Olivia Maria Marcov Icône de la Mère de Dieu Salvatrice et Secours des Affligés Bucarest Romania

Olivia Maria Marcov Icône de la Mère de Dieu Salvatrice et Secours des Affligés  Bucarest Romania

Silviu Marcov mon frère fratele meu Bucarest Romania

Silviu Marcov mon frère fratele meu Bucarest Romania

Lycée Balcescu Saint Sava 1986 la classe 12 V Bucarest Roumanie 2016

Lycée Balcescu Saint Sava 1986 la classe 12 V Bucarest Roumanie 2016

Lycée Balcescu Saint Sava 1986 Bucarest Roumanie 2016

Lycée Balcescu Saint Sava 1986 Bucarest Roumanie 2016

Notification blogspot.com 17 novembre 2016

Notification blogspot.com 17 novembre 2016

Nasterea Domnului La Naissance du Petit Jésus

Nasterea Domnului La Naissance du Petit Jésus

Jésus-Christ

Jésus-Christ

duminică, 31 ianuarie 2016

salut Litania la Inima Neprihanita a Mariei, 30 ianuarie 2016

salut Litania la Inima Neprihanita a Mariei, 30 ianuarie 2016



olivia maria MARCOV <...>

salut Litania la Inima Neprihanita a Mariei

olivia maria MARCOV <...>                                                              30 ianuarie 2016, 15:00
Către: .....

salut,

Va trimit, sau trimit din nou, din cartea de rugaciuni pe care am o din anii facultatii si am citit-o, mai exact m-am rugat din ea, si ma rog, toate rugaciunile, nu am coperta scanata, insa va trimit niste pagini extrase din carte, scanate de mine, cu Litania la Inima Neprihanita ( Imaculata ) a Mariei.
Si Isus spune, pentru a te apropia de Isus, de Inima Sa Preasfanta, trebuie sa incepi sa intri, sa treci prin "cãmara" ( ortodocsii, daca ati remarcat in rugaciunile ortodoxe, si ei, vorbesc despre "cãmara" Inimii lui Isus, sau "cãmara" lui Dumnezeu, nu vorbesc precum, exact, intocmai precum catolicii in rugaciunile lor, dar se refera la aceeasi camera, sau cãmarã, incapere ),  - sa incepi deci sa te rogi INIMII IMACULATE SAU NEPRIHANITE A FECIOAREI MARIA, pentru ca, de ce ?
Pentru ca Fecioara Maria a fost om, o fecioara de pe pamant, e drept, stim aleasa de Dumnezeu pentru calitatile sale cu totul deosebite, Fecioara Maria e Neprihanita, Preapura, Imaculata.
Mai intai, deci pentru a ajunge la Isus-Dumnezeu, la Dumnezeu Tatal ( as spune, oarecum, in ultima instanta ), trebuie sa te PURIFICI, si tu, cel care te rogi esti un om de pe pamant.
Atunci te rogi Fecioarei Maria Preapure, Preasfinte, Preaneprihanite, si cum te rogi ?
Foarte important este sa intram in - cum spun cei de pe site-ul Saint Amour org ( ei tot despre asta vorbesc ) - incaperile, camerele Inimilor Unite, dar trebuie sa trecem mai intai prin camera Inimii Imaculate a Mariei, care, rugandu-ne Ei, stie cum si ce trebuie sa purifice in noi, in inima, sufletul nostru, chiar in trupul nostru, in functie de viata pe care o ducem si am dus-o.
Este o etapa de inceput, obligatorie, insa nu este numai o etapa de inceput, pentru ca rugaciunile catre Imaculata vor continua tot timpul, neincetat.
de altfel, traind pe pamant, omul este un om pacatos, tot neincetat, caci nu poti trai in mijlocul oamenilor si sa nu iti faci pacate, greseli.
Sa nu uitam ca Dumnezeu este PUR, ESTE DUH ABSOLUT, DE O PURITATE cum nu ne putem imagina, deci trebuie vointa puternica, adevarata, pentru a patrunde in Camerele, sau cãmara Inimii lui Dumnezeu.
Cat despre "altii" - cu titlu "foarte" general, niciodata nu stim exact, decat ce spun, marturisesc "altii", care nu traiesc in sfintenie, ci in societate, in lume ( nu sunt calugari, etc. ), asa incat, in materie de credinta trebuie sa avem in minte ca fiecare suntem o individualitate, ca vom fi judecati numai noi insine, ca sa zic asa, cate unul, "per bucata", la Judecata si particulara, si de Apoi- cu adevarat nu esti intrebat deloc, catusi de putin despre faptele altor oameni, ci numai despre tine, cum ai trait, ce ai facut, cum te-ai purtat, ce n-ai facut ( bun ) dar puteai, si trebuiai sa faci, etc.
Asa incat, desi trebuie sa vedem, mie imi plac si cred ca sunt utile, marturiile oamenilor despre experienta si relatia lor cu Dumnezeu, sunt importante, de ce ? Omul trebuie sa dea marturie, sa Il marturiseasca pe Dumnezeu.
Insa, sa nu uitam ca fiecare om are o structura a lui, un caracter, temperament, personalitate, situatie concreta de viata, de la nastere pana la moartea sa, asa incat, vedeti, Dumnezeu cunoaste totul in om si despre om, si viitorul omului, insa il lasa sa isi exercite vointa libera intreaga si nu intervine.
Nu intervine, decat daca tu expres, in rugaciuni il rogi sa intervina in viata ta, in vreo situatie sau alta.
Chiar si asa, Dumnezeu tot nu te constrange, te lasa liber.
Calugaritele ( calugarii ) : ei au o cu totul alta situatie.
Cand calugaritele - citim despre ele, citim Viata lor, citim citate din viata lor in care ele insele vorbesc despre ele, sau toata viata lor povestita de ele - ele sunt complet diferite, ele cunosc bine de tot religia, ele aprofundeaza clipa de clipa credinta, religia o cunosc si mai bine, caci ele invata continuu in manastirile unde se afla si vietuiesc.
de aceea, lor li se dezvaluie Isus, Dumnezeu, Fecioara, asa cum unui om nu i se - prea / deloc - dezvaluie, pentru ca omul nu sta continuu desi ar trebui, cu mintea la Dumnezeu si nici nu se roaga, macar in fiecare zi sa spuna si el niste rugaciuni... pe cand in manastire traiesti in cer, traiesti cu Cerul, in credinta.
Calugaritele, - de pilda, cum citeam despre Yvonne Aimee de Malestroit, ele cand ii scriu lui Isus, Mariei, sau cand scriu despre viata lor, chiar daca ni se pare ca ele povestesc, simplu, obisnuit, cuvintele lor nu sunt obisnuite, semnificatia cuvintelor, pentru ca toate trebuie intelese in sensul religiei, ele invata religie si ele isi traiesc si povestesc viata, cum ar spune ortodocsii "duhovniceste".
Adica preocuparea lor este catre/ la / pentru Cer, si ele chiar vor sa se uneasca cu Cerul, ele traiesc pe pamant dar si in cer, cu inima, mintea.
De aceea, din scrierile calugaritelor invatam religie "la greu", cum vine acea vorbã sau sintagmã, "la greu".
La Dumnezeu, mai ales la El, exista o logica, o ordine, un sens, de a patrunde in Viata lui Isus, a Mariei.
Si totul trebuie inceput si urmat progresiv.
Am citit in multe randuri : omul sa nu isi doreasca sa fie ambitios cu Dumnezeu, ambitia nici nu trebuie sa o aiba nici in viata obisnuita, comuna.
de ce ?
Multi calugari au fost tentati sa devina ei foarte credinciosi, asa, intr-un ritm accelerat, ca si cum inveti pentru un examen un manual in scurt timp si te lauzi ca ai invatat mai repede decat colegii tai care l-au studiat un an, sau un semestru.
NU.
Cu Dumnezeu nu arzi etapele, nu sari peste etape.
Cei care au vrut sa devina ei sfinti, sau mari credinciosi, mari induhovniciti, rapid, au patit cam asa : s-au "inaltat" ( de fapt nu s-au inaltat ) la Cer cu mintea, in prea scurt timp, si cu cat inaintezi mai mult la, catre Dumnezeu, ce se intampla ?
Apare Satana care iti pune in cale obstacole mai mari, si ispite mai puternice.
Si tu nu esti pregatit suficient pe calea credintei, si nu cunosti obstacolele.
Si asa, in mod real, - e adevarat- multi calugari au picat puternic, au patit chiar rele, pentru s-au cocotat ei "sus" adica pe calea credintei, catre Cer, de unde au fost ispititi de Satana si au picat jos rasunator !
Fereasca Dumnezeu.
E un pericol.
E o primejdie.
Cu rugaciunea nu se joaca nimeni.
Pentru ca Satana e la panda.
Si satana de pilda poate ispiti omul la orice, la sinucidere, la infractiuni, nu vreau sa spun ucidere, la orice fapta rea.
Omului care face cu Dumnezeu exces de zel, ii sunt puse in fata mari obstacole.
Chiar si asa, daca mergi pe calea credintei in ritm obisnuit, adica ?
Cu perseverenta, zi de zi, noapte de noapte in lectura Bibliei, in rugaciune, la slujbe la biserica....
Aprofundand si cunoscand cat mai temeinic Invatatura lui Cristos, Evanghelia, Biblia toata chiar.
Deci oameni care au pornit ei viteji sa devina mari credinciosi in mai scurt timp decat semenii lor, au patit-o rau de tot, incat au picat de-a binelea dati jos de diavolul si au pierdut uneori tot.
Pai, ganditi-va, daca un om se sinucide ?
Pr. Arsenie Boca scrie clar, sinuciderea e pacatul cel mai teribil, face CAT TOATE PACATELE, TOATE, ORICAT DE GRAVE, LA UN LOC.
E pacatul suprem.
Sa nu iti duci Crucea, adica sa nu iti traiesti viata, oricat de rea iti este.

Am sa va atasez deci pagini din carticica mea de rugaciune.
Cand ma rog Litania la Inima Neprihanita a Mariei..., si cu toata taria V-O RECOMAND FOARTE PUTERNIC, ideal, zilnic de spus....
...Dupa aceea - nu stiu cum sa explic senzatia, pentru ca va spun ca nu stiu - dar parca Il simt pe Dumnezeu ca vine la mine, ca isi indreapta atentia, iubirea spre mine, Prezenta chiar, Isus, Tatal Ceresc, SUNT UNA, O SINGURA FIINTA.
Negresit, stiti cum ? Negresit !

Dar, mai vreau sa spun ceva :
cand pasesti pe calea credintei si te apropii de Dumnezeu, pe urma, - nici nu trebuie ! - nici nu mai poti, nici nu iti mai vine, sa dai inapoi, sa te intorci la viata de dinainte.

Mie imi pare rau ca in Romania nu puteam avea Biblia si carti de rugaciuni din 1976 cand ne-am intors din Algeria, pana in 1990 practic, cand s-a terminat cu acest comunism.

Padre Pio spune asa si spune bine : in credinta, cand incepi sa te angajezi pe Calea Credintei, NICIODATA NU TREBUIE, NU TREBUIE SA DAI INAPOI, trebuie continuu sa mergi inainte, sa inaintezi, sa nu te uiti inapoi, sa nu intorci capul inapoi, mergi inainte, continua, niciodata indarat !!!!

Yvonne Aimee in revista Etoile Notre Dame, explica ca Isus nu a vrut-o savanta pentru oameni, intre oameni, pentru ca Yvonne - Isus cunostea firea ei, caracterul ei, stia cum ar fi urmat sa evolueze - daca ar fi invatat bine, ar fi fost bucuroasa de succesul ei, ar fi invatat mereu mai bine, ar fi devenit ingamfata, si astfel ar fi pornit pe Calea Rea, nu pe Calea Buna a lui Isus Invatatorul - Calea Adevarul si Viata.
Deci Yvonne avea dureri de cap puternice si nu invata bine din cauza asta.
Desi se straduia.
Dar Isus i-a explicat ca El nici nu o vrea sa invete bine, pentru ca daca ar avea succes, si-ar schimba caracterul !

Din pacate multi chemati si putini alesi.
In viata trebuie atentie.
Yvonne l-a uimit pe preotul "ei" la care mergea intr-o vreme, pentru ca acest duhovnic a observat imediat ca aceasta copila este extrem de atenta - ti se cere atentie in viata de credinta, marita ! - si avea o vointa formata, era pornita, "chitita" sa mearga catre Isus pe calea credintei, Yvonne era atenta sa nu greseasca, Yvonne exercita asupra ei un control voluntar puternic ( franele emotionale, care controleaza conduita, comportament, frane interne ), Yvonne de pilda era "lacoma", ii placeau mancarea, tartele, prajiturile, dulciurile ( o vedeti de altfel era cam grasuta ), si cred ca asa a ramas, eu i-a spune, o pofticioasa, ca mai degraba era o pofticioasa decat o lacoma.
Dar Yvonne isi infrana poftele ei.
Le doza.
La fel, mica fiind, era foarte - toata viata a fost de o sensibilitate care i-a condus pe apropiati sa se intrebe daca nu are ceva neurologic ! - sensibila, dar pentru nimica toata se rostogolea pe jos, se supara, infuria, fremata, tremura toata *[ *tropaia, dadea din picioare ].
In afara de furia ei, de infuriatul ei....
Yvonne era cu adevarat de o sensibilitate peste orice medie.
Si poate ca da, poate ca sistemul ei nervos era mai diferit, biochimic sau si structural.
Era de o sensibilitate, cam cum ar fi un radar extrem de puternic.
Totul simtea in corpul ei, in organele ei de simt.

Intre timp s-au atasat fisierele, documentele scanate.
Cata vreme omul e in viata, omul poate veni la Dumnezeu.
Cata vreme Dumnezeu i-a mai lasat TIMPUL omului.
Dar, in viata asta, totul are un pret.
Nu poti sluji la doi domni si lui Dumnezeu si lui Mamona, unde Mamona inseamna diavolul, banii, si toate atributele aferente.
In acest sens se spune ca nu poti sa ii placi si lui Dumnezeu si oamenilor.
Asta nu inseamna ca nu trebuie sa iti iubesti semenii, pe ceilalti oameni.
Inseamna ca nu poti trai dupa viata lumeasca, a oamenilor, si sa spui ca traiesti si  cu Dumnezeu, in credinta.
Poate si de aceea, Biserica catolica intr-o perioada era foarte puternica in Franta si a uniformizat oamenii in credinta.
Adica toti se rugau Rozariul, mergeau la Liturghie, urmau aceeasi cale.


11 ataşamente

           

La Passion du Christ – Luz Amparo nous en parle, La Voix de Dieu 13 noiembrie 2015

La Passion du Christ – Luz Amparo nous en parle, La Voix de Dieu 13 noiembrie 2015



Objet :
[Articol nou] La Passion du Christ – Luz Amparo nous en parle
De :
La voix de Dieu Magazine - (donotreply@wordpress.com)
À :
Olivia Marcov ;
Date :
Vendredi 13 novembre 2015 3h16

Articol nou pe "La voix de Dieu" Magazine -                                                                    



La Passion du Christ – Luz Amparo nous en parle

La Passion du Christ - Luz Amparo nous en parle
« Bienvenue à tous, à ceux qui sont déjà venus ici comme à ceux qui y viennent pour la première fois. Nous sommes tous unis par le même idéal qui est Dieu. Et c’est pourquoi nous sommes ici tous ensemble. J’ai un souvenir heureux des Français, ceux que j’ai connus ici sont très désireux de connaître Dieu. Et toutes les personnes qui veulent être à Dieu, je crois qu’elles trouvent la source qui est le Christ. Ne croyez pas que c’est le hasard qui vous a conduits ici : c’est le Seigneur qui guide ses enfants pour les conduire dans des endroits comme celui-ci, des sources de vie où l’on reçoit la grâce de la vie. La Très Sainte Vierge est apparue autrefois, comme au Pilar (1), dans sa chair mortelle. Elle se manifeste encore aujourd’hui à tous ses enfants avec son corps glorieux, pour avertir le monde de changer de vie, de vivre l’Evangile, cet Evangile que l’on falsifie parfois. Bien souvent nous nous disons catholiques, mais nous sommes de mauvais pratiquants. Et nous ne réalisons pas quel don merveilleux c’est d’être catholique, d’être enfant de Dieu. Oui, en ces temps-ci, la Très Sainte Vierge vient nous rappeler de vivre l’Evangile qui est presque totalement oublié. Et quand la Très Sainte Vierge s’est manifestée au Pré-Neuf, la première chose qu’Elle nous a demandée, c’est que l’on vienne de toutes les parties du monde pour prier le Saint Rosaire, et Elle nous a dit que tous ceux qui viendraient ici recevraient des grâces spéciales, et que beaucoup d’entre eux seraient marqués d’une croix sur le front. Tout au long de ces années, la Très Sainte Vierge a fait ici beaucoup de prodiges. Et les prodiges les plus importants qu’Elle ait réalisés, se sont produits dans les âmes. Des âmes qui étaient tout à fait éloignées du chemin de Dieu et qui sont revenues vers le Pasteur principal qui est le Fondateur de l’Eglise, Jésus-Christ. Des prêtres, des religieuses, qui s’étaient éloignés de leur ministère ou de leur couvent et qui y sont revenus avec énergie, avec une foi plus forte, et qui ont lutté jusqu’à la fin, parce qu’ils ont compris le sens de la vie, ils ont vu que la vie sans Dieu n’a aucun sens. Et nous avons tous appris des visites de la Très Sainte Vierge. Elle nous a surtout appris à être humbles, car l’humilité est très importante : elle permet d’atteindre la charité, ainsi que les autres vertus. Elle nous a aussi demandé de méditer beaucoup la Passion du Christ, car les hommes l’ont totalement oubliée. Et il est vrai que si nous méditions la Passion, nous serions meilleurs. Je le dis souvent : si nous avions à l’intérieur de notre cœur une bande magnétique qui nous répéterait constamment : Jésus livré jusqu’à la mort, Jésus au Jardin des Oliviers, Jésus sur le chemin de l’amertume, Jésus qui rencontre Sa Mère, et quels regards ont échangé la Mère et le Fils ! Quelle douleur si profonde !, Jésus au Golgotha en train de donner sa vie sur la Croix, pour nous tous, eh bien, nous serions meilleurs que nous sommes, car nous penserions davantage aux autres qu’à nous-mêmes. C’est un véritable enseignement que la Passion du Seigneur, et nous devons la méditer beaucoup. En effet, qui est capable de faire ce qu’a fait Dieu Lui-même ? D’abandonner le Ciel pour descendre sur la terre où tout est amertume et douleur, pour sauver les hommes. Seul Dieu, qui est le Tout-Puissant, le Créateur de toutes les créatures, peut faire cela pour nous. Et nous, nous ne sommes pas capables de faire de petits sacrifices pour Lui et de nous sacrifier les uns pour les autres. Car c’est là qu’est l’amour et la charité : de savoir freiner nos impulsions, de savoir réfréner notre orgueil, de savoir cheminer chaque jour derrière Jésus, de L’imiter, parce que c’est le meilleur Maître que nous puissions imiter. Et la Sainte Vierge vient nous rappeler la demande de son Divin Fils : Aimez-vous les uns les autres. Au temps de la vie terrestre de Jésus, la Très Sainte Vierge n’a pas voulu qu’on parle d’Elle, et même Elle l’a interdit aux Apôtres. Elle était si douce, si bonne, aussi bien ses paroles que toute Elle-même, que les gens L’auraient presque suivie davantage que son Fils. Elle n’a donc pas voulu qu’on parle beaucoup d’Elle dans l’Evangile, parce qu’en ce temps-là, c’était l’heure de Son Fils, et Elle a voulu que ce soit Son Fils qui resplendisse à travers le monde. Mais dans les temps actuels, c’est Dieu Lui-même qui veut que resplendisse le Nom de Marie. Et c’est pourquoi II L’envoie parmi nous pour nous apprendre toutes les vertus qu’Elle a eues sur la terre, parce qu’Elle fut le premier Apôtre, et que c’est Elle qui peut le mieux nous enseigner la vraie Doctrine de son Divin Fils, celle qui peut le mieux nous apprendre à nous aimer les uns les autres, à avoir la charité qui est le fruit de l’amour. La plus belle prière n’a pas de valeur si elle ne conduit pas aux œuvres. Bien souvent nous remuons nos lèvres mais nous ne remuons pas notre cœur. Vous savez bien que prier c’est élever notre cœur vers Dieu, et si nous avons la prière sur nos lèvres, notre cœur doit être en même temps rempli d’amour. La Sainte Vierge vient aussi nous rappeler que si le monde est dans la situation où il se trouve, c’est parce que nous les hommes nous ne savons pas nous aimer les uns les autres, et que si nous le pouvons nous nous lançons des piques les uns contre les autres. Et, comme dit le proverbe, de « arbre tombé on fait du bois de chauffage ». Or nous devons être bons les uns avec les autres. C’est le premier commandement de la Loi de Dieu : aimer Dieu par dessus toutes choses, et le prochain comme nous-mêmes. La Très Sainte Vierge nous le rappelle très souvent : Aimez-vous les uns les autres, nous dit-Elle si souvent. C’est ainsi que vous pourrez faire plaisir à Mon Fils. Et il est vrai que là où il y a l’amour, il y a le Ciel, il y a la paix, il y a l’unité, il y a la tranquillité. Et nous aimerons toujours celui qui a besoin, nous soignerons la blessure de celui qui est blessé, et nous tendrons la main à celui qui nous la tend. Saint Paul nous le dit : nous aurions beau jeter notre corps dans les flammes, nous aurions beau faire tous les sacrifices du monde, si nous n’avons pas l’amour nous ne sommes rien. Et bien entendu, au soir de notre vie, c’est sur l’amour que nous serons jugés. Oui, nous pourrions faire de la terre un Paradis si nous nous aimions les uns les autres. E: pour que cela puisse se réaliser, nous devons nous préparer par la prière, le sacrifice. La pénitence. C’est ce que la Très Sainte Vierge nous demande, et c’est ainsi que le monde changera. S’il y a tant de destructions dans le monde, tant de guerres, tant de violence, c’est parce que les hommes ne s’aiment pas. Or tout s’arrangerait avec l’amour, l’intelligence réciproque et la compréhension. » (1) à Saragosse, où selon la Tradition la Très Sainte Vierge, alors qu’Elle vivait encore sur la terre, apparut sur un pilier à Saint Jacques désespéré devant l’insuccès de sa prédication de l’Evangile. Cette apparition mariale du premier siècle de l’ère chrétienne est à l’origine du prestigieux sanctuaire « del Pilar ».
lavoixdedieu | noiembrie 13, 2015 la 1:16 am | Categories: Uncategorized | URL:http://wp.me/p3PRAU-18e



Les extases – Luz Amparo nous en parle, La Voix de Dieu 13 noiembrie 2015

Les extases – Luz Amparo nous en parle, La Voix de Dieu 13 noiembrie 2015




Objet :
[Articol nou] Les extases – Luz Amparo nous en parle
De :
La voix de Dieu Magazine - (donotreply@wordpress.com)
À :
Olivia Marcov ;
Date :
Vendredi 13 novembre 2015 3h24

Articol nou pe "La voix de Dieu" Magazine -                                                                    


Les extases – Luz Amparo nous en parle

Les extases

« Je pense que Dieu nous rassemble tous parce que nous cheminons sur la
même voie, le chemin du salut. La Sainte Vierge continue à nous répéter :
prière, sacrifice. Dans le dernier message, Elle s’adresse en premier lieu aux
pasteurs de l’Eglise, mais Elle s’adresse aussi à nous tous parce que nous
sommes tous consacrés d’une manière ou d’une autre, et nous avons tous
l’obligation de faire de l’apostolat. Et la meilleure façon de faire de
l’apostolat, c’est de donner le témoignage de notre vie chrétienne, de notre
vie selon l’Esprit de Dieu. 
A chacun d’entre nous, la Très Sainte Vierge dit que l’amour est éternel, que
la charité ne s’achève jamais, parce que si elle s’achève sur la terre, elle ne
s’achève pas dans le Ciel. Nous devons vivre en aimant éternellement.
Mais pour atteindre ce but, nous devons nous fortifier dans la foi. Et vous
savez bien ce que la foi signifie. La foi est aussi importante et nécessaire
dans une âme que les lunettes sur les yeux d’un myope. La foi, c’est croire
sans voir, et à la plupart d’entre nous il a été donné de croire sans voir.
Mais il y a encore plus de responsabilité à croire quand on voit (…). Il faut en
effet donner témoignage à chaque instant de la vie. Il faut constamment
donner le bon exemple du matin au soir, non pas seulement pour le qu’en
dira-t-on, mais parce qu’il faut le faire. Parce que ce qui importe avant tout,
c’est de faire plaisir à Dieu, ainsi qu’à sa Très Sainte Mère. (…)
Je vous demande de prier beaucoup pour moi, afin que je sois fidèle
jusqu’au bout. Car la vie est parfois dure et amère, et il est parfois très dur
de marcher tous les jours sur les épines que Dieu nous envoie, comme II le
veut. Il ne faut pas s’arrêter en chemin et tourner la tête en arrière, il faut
continuer à aller de l’avant, même si les pieds et le cœur saignent. (…)
C’est pourquoi nous avons tous besoin d’aide. Moi j’ai un grand besoin de
vous et de vos prières. Et moi, misérable créature, je prierai pour vous.
Mais le plus important, c’est de faire toujours la Volonté de Dieu. C’est ce
que je répète tous les jours au Seigneur : quand je me lève, je Lui dis :
Seigneur, je veux faire Ta Volonté. Si nous faisons notre propre volonté,
nous ne faisons pas ce que Dieu veut. Et souvent le démon nous tente pour
nous faire faire notre propre volonté, parce que c’est plus beau aux yeux des
hommes et du monde. Mais ce n’est pas ce qu’il faut faire.
La réalité de notre vie doit être l’amour de Dieu et l’accomplissement de Sa
Volonté.
Le monde est vain, et hélas nous en restons au niveau du temporel : si nous
agissons ainsi, nous n’atteignons pas l’éternité. C’est pourquoi, plus le Bon
Dieu nous envoie des épreuves, et plus nous avons les preuves que Dieu est
près de nous. Le jour où nous nous levons et que nous n’avons plus cette
compagnie si belle des croix et des épreuves, nous pouvons dire que le
Seigneur est parti, qu’il s’est caché. Et c’est à ce moment-là que nous
pouvons trembler. Parce que tant que nous avons des épreuves et que nous
avons la croix, c’est alors qu’il nous donne du courage et des forces afin que
nous puissions continuer à gravir la montée au Calvaire sans regarder en
arrière.
Si nous regardons en arrière et si nous voyons ce que nous laissons, nous  risquons de nous perdre. Il faut regarder devant nous et aller de l’avant, et  continuer sa route, coûte que coûte. Car je ne veux pas perdre l’éternité pour le monde ou pour le temps. Le temps est un souffle qui passe, mais l’éternité ! Vous ne pouvez pas vous imaginer sa beauté et sa grandeur.
Hier, je disais : ça ne m’étonne pas que saint Paul ait dit : « L’œil n’a pas vu, l’oreille n’a pas entendu… » parce qu’on ne peut pas expliquer avec une bouche humaine, avec les yeux humains, avec les oreilles humaines, la grandeur qu’il y a là-haut. Et lorsque vous revenez à l’état normal (1), il  entre en vous une angoisse de se retrouver encore sur terre au milieu de  cette lutte, de ce combat quotidien, alors que l’on a vu les choses tout  différemment. C’est un changement tellement grand que mon cœur souffre  de revenir sur terre après avoir vu ce qui se passe là-haut, de vivre ces  moments de gloire et d’être obligée de revenir pour vivre ceux d’ici- bas. 
Néanmoins, cela nous encourage à aller de l’avant, coûte que coûte et  quelles que soient les épreuves que le Seigneur nous envoie. Quand je me  retrouve ici, je passe de mauvais moments, jusqu’à ce que je me raisonne et me dise : il faut que je sois ici et que je fasse la Volonté de Dieu. Et pourtant, je puis vous le dire, mon désir le plus ardent, ce n’est pas d’être  ici, c’est d’être là- haut. Mais comme je vous le disais auparavant, nous sommes ici jour après jour pour faire ce que Dieu veut, pour coudre à petits  points, comme une couturière attentive, l’ouvrage que Dieu nous donne.
Cela fait, que Dieu taille en nous, tant qu’il y aura une partie du corps où II  pourra trouver du tissu, qu’il nous envoie des épreuves, peu importe si telle  est Sa Volonté. (….)
Vous savez ce que demande la Sainte Vierge. Elle est venue rappeler aux hommes l’Evangile, parce que les hommes l’ont laissé de côté et l’ont transformé en métaphores. Or il ne faut rien retrancher à l’Evangile. Elle nous demande aussi de prier le Rosaire.
Je compare les 15 mystères du Rosaire à notre vie, où se succèdent les joies, les peines et parfois la gloire. 
Je vous ai souvent parlé des grandeurs et des beautés qu’il y a dans les demeures célestes que Dieu m’a fait la grâce de contempler.
Je crois que chacun d’entre nous devrait en avoir un ardent désir, afin que lorsqu’il y arrivera, il ait une merveilleuse surprise. 
On ne peut comparer une demeure céleste avec rien d’ici-bas. C’est incomparablement plus beau.
Attachons-nous à l’Etre Divin et non à la matière ».
lavoixdedieu | noiembrie 13, 2015 la 1:23 am | Categories: Uncategorized | URL:http://wp.me/p3PRAU-18g


L’évangile est écrit avec le sang du Christ, Luz Amparo, la voyante stigmatisee de l Escorial nous parle, La Voix de Dieu 12 noiembrie 2015

L’évangile est écrit avec le sang du Christ, Luz Amparo, la voyante stigmatisee de l Escorial nous parle, La Voix de Dieu 12 noiembrie 2015



Objet :
[Articol nou] Luz Amparo nous parle
De :
La voix de Dieu Magazine - (donotreply@wordpress.com)
À :
Olivia Marcov ;
Date :
Jeudi 12 novembre 2015 2h36

Articol nou pe "La voix de Dieu" Magazine -                                                                    


Luz Amparo nous parle


L’évangile est écrit avec le sang du Christ
Luz Amparo, la voyante stigmatisee de l Escorial nous parle :

Je crois que la majorité d’entre vous, qui êtes déjà venus en ce lieu, vous connaissez l’Œuvre que la Très Sainte Vierge nous demande. Elle nous demande surtout l’Amour et l’Unité. Elle ne nous demande pas la division, mais Elle veut que nous soyons tous unis, parce que là où il y a la division, c’est le démon qui agit, et là où il y a l’unité c’est Dieu qui est avec nous. C’est pourquoi, en commençant par tous ceux qui coordonnent ces pèlerinages, ainsi que par les interprètes, et en terminant par vous tous qui êtes ici, la mission que nous avons sur la terre, c’est de nous aimer, de nous aider, et, là où nous voyons une plaie, de la soigner, là où nous voyons une peine, de consoler. Sans charité, sur la terre, nous ne pouvons pas survivre ; au- dessus de tout doit resplendir l’amour, parce que Jésus est venu pour mourir sur une croix, par amour. Le plus grand bourreau du Christ, ce fut l’amour qu’il eut pour les âmes. C’est cet amour qui Le conduisit à la mort, à répandre jusqu’à la dernière goutte de son sang. S’il nous a donné un cœur de chair, c’est pour que nous nous aimions tous avec ce cœur unique. Il ne nous a pas donné un cœur pour aimer celui-ci ou celui-là, mais II nous a donné notre cœur pour nous aimer tous. Vous savez aussi ce qu’on nous dit dans l’Evangile ce sont des mots assez durs mais combien de personnes perdent leur vocation ou ne mettent pas à profit le temps qui leur est donné parce qu’elles ne veulent pas laisser leur père ou leur mère, alors que le Seigneur nous dit que celui qui ne laissera pas son père ou sa mère n’est pas digne d’être appelé son fils. Dieu doit occuper la première place. C’est ça l’Evangile qui a été écrit pas le Christ, ce n’est pas Amparo qui l’a inventé. Je crois que dans les temps où nous sommes, où les êtres humains sont si déshumanisés, pour les diviniser, nous devons nous humaniser. Pour cela mettons à profit le temps qui nous est donné, et quand nous nous présenterons devant Dieu, que ce soit avec des œuvres et non les mains vides. Combien d’entre nous, pauvres êtres humains, nous remuons les lèvres mais nous ne remuons pas le cœur. Et sans remuer le cœur nous ne pouvons pas entrer dans le royaume de Dieu. Or il n’y a pas de chose plus belle que de se donner aux autres. De plus en plus viennent à nous des jeunes filles qui abandonnent tout : leurs servantes, leurs études, car la majorité d’entre elles ont une formation universitaire, et elles viennent servir les pauvres. Quand elles se présenteront devant Dieu, quelle grande gloire elles recevront ! En outre leur service des pauvres est sans horaire et sans salaire, il est uniquement pour l’amour de Dieu et du prochain. Vous les mères qui avez des filles, je vous le dis, recommandez-leur toujours de se mettre au service de Dieu. Si elles sont mariées, qu’elles éduquent leurs enfants dans la sainte crainte de Dieu, et si elles sont célibataires, qu’on leur parle beaucoup de Dieu. Voyez-vous ce que deviennent la majorité de ceux qui contractent un mariage aujourd’hui ? Combien j’en ai connus qui après s’être mariés, se trouvent totalement désunis ! Il est plus difficile de suivre l’homme que de suivre Dieu ! Et pourtant nous laissons Dieu de côté et nous nous tournons vers le monde et vers les choses du monde. C’est pourquoi je veux vous dire qu’il est encore temps pour nous de servir Dieu et de servir le prochain. C’est là, la garantie la plus grande pour gagner le Ciel. Combien de temps nous perdons, et pourtant il nous importe peu de perdre le temps dans le monde ! La jeunesse perd son temps dans les discothèques, dans des activités mondaines. Nous allons à l’église, mais nous y sommes mal à l’aise. La Sainte Messe nous ennuie, ou bien nous ne sommes même pas capables de faire une visite au Seigneur tous les jours, alors que Lui, pour notre amour, se trouve dans le Tabernacle. Vous rendez-vous compte ? Il n’a pas seulement donné sa vie, mais II est resté pour nous jusqu’à la fin du monde présent dans le Saint Sacrement. C’est si facile quand nous passons devant une église, d’ouvrir une porte, d’entrer un instant et de dire : « Jésus, je T’aime ! » ou n’importe quel autre petit mot d’amour. Et le Seigneur en est si content ! Je crois que le bonheur, c’est précisément de rendre Dieu content. Il nous demande constamment de faire pénitence, de faire des sacrifices. Or la pénitence et les sacrifices sont totalement oubliés. Nous ne nous rendons pas compte que le démon est sans cesse à l’affût pour essayer de nous attraper et pour nous dire : « Ne sois pas stupide, le monde est ce qu’il y a de plus beau », car le monde est entre les mains du démon. C’est pourquoi nous devons beaucoup aimer Dieu et beaucoup prier, afin que le démon ne puisse pas avoir l’avantage sur nous. C’est l’heure de Satan. C’est pourquoi nous devons lui dire : «Non, ce n’est pas ton heure. Pour moi toutes les heures sont pour le Christ, et au-dessus de toi, il y a Dieu, et seulement Dieu ». La Très Sainte Vierge le répète constamment, Elle vient nous rappeler de mettre l’Evangile en pratique. Nous l’écoutons comme une histoire, qui est toujours là, mais sans nous rendre compte que cette histoire fut l’histoire de notre salut. Quand Jésus est venu, Il a abandonné le Ciel pour venir se faire homme et pour donner sa vie pour nous Vous rendez-vous compte s’il nous aimait avec une si grande intensité, pour avoir abandonné le Ciel où règnent une si grande paix et une si grande joie, afin de venir sur la terre mourir pour nous ? Cà, c’est de l’amour. C’est ainsi que nous devons nous aimer, comme le Christ nous a aimés, de l’amour même qui sort du côté du Christ. Et nous devons persévérer de plus en plus, et nous ne devons pas nous laisser entraîner par de mauvaises compagnies, parce que le démon se sert souvent d’amitiés, et même de personnes que nous connaissons bien, pour nous tromper, sinon nous ne nous laisserions pas entraîner. Il se sert parfois d’une amie, et même d’un membre de la famille. C’est pourquoi nous devons savoir discerner où est Dieu et ce que Dieu veut de nous. Et je crois que tout est dit dans l’Evangile, mais nous ne devons pas y jeter la confusion. Il a été écrit avec le sang du Christ, et le Christ n’est pas revenu pour enlever cet Evangile et nous en donner un nouveau. C’est le même Evangile, aujourd’hui, demain, hier, et tous les jours. Donc, nous ne nous rendons pas compte que dans l’Evangile le Seigneur nous dit que beaucoup seront appelés et que bien peu seront élus. Ne soyons pas comme les vierges folles, soyons comme les vierges prudentes. Soyons toujours prêts, les lampes allumées. Parce que nous sommes dans les mains de Dieu et Dieu est notre maître. Il peut nous enlever ce qu’il voudra et quand II voudra, parce que tout est à Lui. Nous, nous avons été créés à l’image et à la ressemblance de Dieu, et II a tenu notre âme dans ses mains avant de la mettre dans notre être. Et quand nous arriverons devant Dieu, nous devons Lui remettre notre âme aussi resplendissante, aussi pure, aussi nette, que lorsqu’Il l’a tenue dans ses mains avant notre naissance. On a beau nous dire que le Purgatoire et l’Enfer n’existent pas, le Purgatoire et l’Enfer existent bel et bien. Ce qui est vrai, c’est qu’il y a plusieurs sortes de Purgatoires, pour chaque catégorie de péché que nous aurons commis, et certains seront plus douloureux que d’autres. De même qu’il y a plusieurs sortes d’Enfers, selon les péchés que nous aurons commis. La peine y sera plus ou moins grande. Mais la plus grande peine, c’est d’être privé de la présence de Dieu. Au moment de la mort, les puissances de l’âme s’ouvriront : la mémoire, l’entendement, la volonté, et dans cette mémoire, cet entendement, cette volonté, il sera terrible de savoir ce que nous avons perdu. Voyez-vous, j’ai vu un jour une scène : c’était une personne qui était morte et qui venait d’arriver à la porte de l’Enfer. Elle venait à peine de fouler ce lieu et de méditer sur ce qui lui arrivait qu’elle s’écriait : « Sortez-moi d’ici ! Il y a des années et des années que je suis ici ! ». Alors un Ange lui dit : « Regarde où se trouve ton corps, il est encore chaud ». Son corps n’était donc pas encore refroidi sur la terre, et elle croyait qu’elle se trouvait là depuis de très longues années. Le temps de Dieu n’est pas notre temps. Notre temps, Il nous le laisse maintenant pour nous convertir et nous repentir. Mais bientôt, le temps n’existera plus, ce sera l’éternité. Il en sera de même au Ciel, en Enfer ou au Purgatoire. Au Purgatoire, nous avons toujours un secours, le secours de ceux qui restent ici sur la terre, et chaque messe que l’on offre, chaque aumône que l’on donne servent à hâter la purification des âmes, et grâce à elles, les peines de l’âme sont atténuées. Mais avez-vous réfléchi à ce qu’est l’enfer? Il y a un an ou un an et demi à peu près, je ne sais si vous le savez, cinq jeunes filles vinrent ici. Je me suis mise à leur parler de Dieu, de l’existence du Ciel, de l’existence de l’Enfer, et elles riaient aux éclats. Je leur disais: « Mes filles, ne savez-vous donc pas que nous sommes entre les mains de Dieu? » Elles disaient: « Nous sommes très jeunes et nous avons encore beaucoup de temps devant nous pour profiter de la vie. Ensuite, le moment venu, nous nous repentirons et nous aurons le temps de nous avancer sur ce chemin ». Je leur répondis: « Qu’en savez-vous? Peut-être ne pourrez-vous même pas arriver jusqu’à la porte de ce local là-bas, dans votre pays, nous ici. Merci beaucoup.
lavoixdedieu | noiembrie 12, 2015 la 12:36 am | Categories: Uncategorized | URL:http://wp.me/p3PRAU-186



Miracles a Pandan Indah – La Vierge Marie emet de l’ huile et du miel, l'Église du Sacré-Cœur à Kuala Lumpur, La Voix de Dieu 10 noiembrie 2015

Miracles a Pandan Indah – La Vierge Marie emet de l’ huile et du miel, l'Église du Sacré-Cœur à Kuala Lumpur, La Voix de Dieu 10 noiembrie 2015

Miracole la Pandan Indah – Fecioara Maria secretã ulei ( mir ) si miere, Biserica Sacré-Cœur din Kuala Lumpur



Objet :
[Articol nou] Miracles a Pandan Indah – La Vierge Marie emet de l’huile et du miel
De :
La voix de Dieu Magazine - (donotreply@wordpress.com)
À :
Olivia Marcov ;
Date :
Mardi 10 novembre 2015 2h58

Articol nou pe "La voix de Dieu" Magazine -                                                                


Miracles a Pandan Indah – La Vierge Marie emet de l huile et du miel







Des yeux de la Sainte Vierge sortent de l’huile depuis deux ans et depuis trois mois du miel.
Din Ochii Sfintei Fecioare curge ulei ( mir ) de doi ani de zile si de trei luni de zile, miere.




Selon Pereira, tout a commencé en Septembre 2013, lorsque un tableau de la Miséricorde Divine, qu’elle a acheté dans l'Église du Sacré-Cœur à Kuala Lumpur a commencé à exuder  de l'huile  des mains et des pieds, et du cœur de Jésus.
Dupa Pereira, totul a inceput in Septembrie 2013, cand un tablou al Milostivirii Divine, pe care l-a cumparat din Biserica Sacré-Cœur din Kuala Lumpur a inceput sa secrete ulei ( mir ) din Maini si din Picioare, si din Inima lui Isus.
Il y a eu "des traces de sang" l'année dernière et pendant le carême cette année - la période annuelle de quarante jours de jeûne et de prière avant Pâques 
Au fost « urme de Sange » anul trecut si pe durata Postului Pastelui anul acesta – perioada anuala de patruzeci de zile de post si de rugaciune de dinainte de Paste -



lavoixdedieu | noiembrie 10, 2015 la 12:58 am | Categories: Uncategorized | URL:http://wp.me/p3PRAU-17f


A QUOI RESSEMBLE LE PARADIS CELESTE ? Anne Catherine Emmerich, La Voix de Dieu 28 ianuarie 2016

A QUOI RESSEMBLE LE PARADIS CELESTE ? Anne Catherine Emmerich, La Voix de Dieu 28 ianuarie 2016



Objet :
[Articol nou] A QUOI RESSEMBLE LE PARADIS CELESTE ?
De :
La voix de Dieu Magazine - (donotreply@wordpress.com)
À :
Olivia Marcov ;
Date :
Jeudi 28 janvier 2016 22h08

Articol nou pe "La voix de Dieu" Magazine -                                               



A QUOI RESSEMBLE LE PARADIS CELESTE ?

A QUOI RESSEMBLE LE PARADIS CELESTE ?

Jérôme Bosch
En fait de "Paradis" (Luc 23 :43) que l'on imagine un peu comme un beau jardin, Anne Catherine Emmerich décrit "les cieux" (Colossiens 1 :5) comme une ville somptueuse, la "Jérusalem céleste" (Apocalypse 21 :10-27), la "maison du Père" (Jean 14 :2,3).
"Son âme me conduisit dans un lieu qu'il me dit appartenir à la Jérusalem céleste. Tout y était lumineux et transparent. J'arrivai sur une grande place ronde, entourée de beaux palais resplendissants; au milieu, s'étendait, à travers la place, une grande table couverte de mets qu'on ne saurait décrire. De quatre des palais environnants partaient des arcades de fleurs qui venaient se réunir au-dessus du centre de la table et y formaient une couronne élégante autour de laquelle je vis briller les noms de Jésus et de Marie. Il n'y avait là aucun produit de l'art : tout était végétation et fructification naturelle. Ces arcades présentaient un mélange de fleurs très variées, de beaux fruits et de figures brillantes. Je connus là la signification de toutes ces choses et de chacune d'elles, car je vis ce qu 'elles étaient en réalité: ce n'était pas proprement une signification, c'était plutôt une essence, une substance qui pénétrait dans l'esprit comme un rayon de soleil multiple et qui en même temps instruisait. Ici-bas cela ne peut pas s'exprimer avec des paroles.
Il y avait sur un des côtés, un peu en arrière des palais, deux églises, l'une plus rapprochée consacrée à Marie, l'autre à l'enfant Jésus. Elles étaient octogones, Lorsque j'y fus arrivée, d'innombrables âmes d'enfants bienheureux sortirent de tous les côtés, à travers les parois, sur tous les points des palais resplendissants, et volèrent au-devant de moi pour me souhaiter la bienvenue. Ils se montraient au commencement sous la forme qu'affectent généralement les âmes dans leurs apparitions'; mais ensuite je Ies vis habillés de la manière dont ils l'étaient pendant leur vie et je reconnus plusieurs de mes compagnons d'enfance décédés à une époque antérieure.
Je reconnus avant tous les autres le petit Gaspard, le frère de Diericke, un enfant espiègle, quoique point méchant d'ailleurs, qui était mort dans sa onzième année, à la suite d'une longue et très-dou1oureuse maladie cet enfant vint à moi, il me conduisit et m'expliqua tout. Je m'étonnais de voir si beau et si distingué ce petit Gaspard qui, de son vivant, n'était ni l'un ni l'autre. Comme j'exprimais ma surprise de me trouver là, il me dit : "Ce ne sont pas tes pieds qui t'amènent ici, c'est 1a vie que tu mènes." Ce discours me réjouit beaucoup.
Comme au commencement je ne le reconnus pas tout de suite, il me dit: " Ne te souviens-tu pas comment j'ai aiguisé ton couteau ? Je me suis vaincu moi-même en cette occasion et cela m'a été avantageux. Ta mère t'avait donné quelque chose à couper en deux et ton couteau était si émoussé que tu ne pouvais en venir à bout: tu pleurais et tu avais peur que ta mère ne se fâchât. le vis cela et je me dis d'abord: " Je veux voir comment sa mère la traitera; " mais ensuite je fis un effort sur moi et je me dis: " Je vais repasser le couteau de la pauvre fille." Je le fis en effet, je te vins en aide et cela a profité à mon âme.
Te souviens-tu encore qu'un jour où les enfants jouaient d'une manière peu convenable, tu leur dis que c'était un vilain jeu, qu'il ne fallait. pas faire cela : puis tu te retiras, tu t'assis dans un fossé et lu pleuras. Je vins alors à toi et je te demandai pourquoi tu ne voulais pas jouer avec nous. Tu me répondis que quelqu'un t'avait emmenée en te prenant par le bras. Je réfléchis là-dessus et je pris sur moi pour ne plus jouer à des jeux de ce genre. Cela m'a été bon.
Te rappelles-tu encore qu'un jour où nous allions en troupe ramasser des pommes tombées d'un arbre, tu nous dis qu'il ne fallait pas faire cela. Je répondis que, si nous ne le faisions pas, d'autres le feraient. Tu dis alors qu'il ne fallait donner à personne une occasion de scandale. Et tu ne pris pas une seule pomme. Je remarquai aussi cela, à part moi, et j'en tirai profit.
Un jour je voulais te jeter un os et je vis que quelqu'un détourna de toi le coup. Cela aussi m'alla au cœur. Le petit Gaspard me remit encore en mémoire une quantité de choses du même genre. Je vis alors que nous recevions tous pour chaque victoire sur nous-mêmes et chaque bonne action de toute nature un mets particulier que nous mangions, en ce sens que nous en avions l'intelligence et qu'il brillait à travers nous. Cela ne peut s'exprimer dans le langage humain. Nous n'étions pas assis à une table, nous volions en quelque sorte d'un bout à l'autre et chacun ressentait une saveur particulière pour chaque acte de renoncement. Au commencement une voix se fit entendre disant: " Celui-là seul peut comprendre cette nourriture qui la prend. " Mais ces mets étaient la plupart du temps des fleurs merveilleuses, des fruits, des pierres brillantes, des figures, des plantes d'une substance spirituelle tout autre que celle des objets d'ici-bas. Ils étaient servis sur des plats brillants, transparents, d'une beauté indescriptible, et il en sortait une force merveilleuse pour ceux qui, par tel ou tel acte de renoncement accompli sur la terre, s'étaient mis dans une certaine relation avec l'un ou l'autre de ces mets.
Toute la table était aussi couverte de petits verres de cristal en forme de poire, semblables à ceux dans lesquels m'avaient été présentés quelquefois des breuvages salutaires; nous buvions dans ces vases.
Un des premiers mets qui furent servis était de la myrrhe qui était merveilleusement arrangée. D'un plat d'or sortait un petit calice dont le couvercle avait un petit bouton sur lequel était un beau petit crucifix. Sur le bord du plat étaient des lettres lumineuses d'un bleu violet; je ne pus comprendre ce qu'elles disaient : je ne le comprendrai que dans l'avenir. […] J'eus ma part de ce plat à cause de toute l'amertume de cœur que j'avais supportée en silence dès mes premières années.
Pour ces pommes que j'avais laissées à terre sans y toucher, des pommes lumineuses me furent données à savourer : il y en avait un grand nombre réunies sur une même branche.
J'eus aussi un mets particulier pour le pain sec, que j'avais distribué en grande quantité à des pauvres. Il avait une grande ressemblance avec ce pain, mais il était comme du cristal où se réfléchissaient mille couleurs et il était servi sur une assiette de cristal.
Pour avoir refusé de prendre part à ce jeu inconvenant, je reçus un vêtement blanc. Le petit Gaspard m'expliquait tout, et ainsi nous avancions toujours davantage le long de la table. Je vis encore, comme m'étant destinée, une petite pierre toute seule sur un plat, telle que je l'avais reçue autrefois au couvent. J'entendis aussi dire là que je recevrais avant ma mort un vêtement blanc et une pierre blanche sur laquelle serait inscrit un nom que seule je pourrais lire. C'était à l'extrémité de la table que l'amour du prochain recevait sa récompense."
" Ici la narratrice s'interrompit pour exhorter le Pèlerin à travailler à son salut avec plus d'ardeur, à tout faire aujourd'hui, à ne pas remettre au lendemain. 
Car la vie est si courte et le compte à rendre si rigoureux! " (VACE tome 3 p 85-89)
Indépendamment de la simple description du Paradis, Anne Catherine Emmerich nous dévoile ici quelque chose de fondamental : " le petit Gaspard " ne se trouve pas au Paradis pour sa pratique religieuse, semble-t-il, mais pour des petites choses anodines, des petits renoncements, de petits actes de pitié, de charité et d'amour envers un proche.

Note : Il ne faut pas confondre le Paradis céleste décrit ici par Anne Catherine Emmerich et le"royaume préparé" pour les "justes" à l'issue du Jugement dernier. L'homme a été créé pour vivre sur la terre. Quelque soit son état dans le séjour des morts, ce n'est qu'une étape transitoire dans l'attente du Jugement dernier. Ensuite le "royaume préparé", "un ciel nouveau et une terre nouvelle" (Apocalypse 21:1) sera l'héritage des "justes".
En fait de "Paradis" que l'on imagine un peu comme un beau jardin, Anne Catherine Emmerich décrit "les cieux" comme une ville somptueuse, la "Jérusalem céleste".
lavoixdedieu | ianuarie 28, 2016 la 7:51 pm | Categories: Uncategorized | URL:http://wp.me/p3PRAU-1jX